Informations

Quel est cet arachnide ?

Quel est cet arachnide ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je suis tombé sur une photo sur Wikipedia représentant un Oreocereus celsianus avec ce qui me semble être une sorte de moissonneur dessus. La photo a été prise au jardin botanique de San Francisco. Quelqu'un peut-il identifier l'arachnide sur la photo ? (Voir le lien ci-dessous pour l'image en taille réelle.)


Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Oreocereus_celsianus_1.jpg">


Le nom latin de cet animal est Leiobunum rotundum et Nelima fuscifrons, ordre Opiliones.

exemples : lien


Entomologie

L'étude des insectes est appelée entomologie, qui est une branche de la zoologie. Les insectes étaient un terme beaucoup plus lâche. Il englobait autrefois certains animaux ainsi que les arachnides, les vers de terre, les escargots et les limaces. Bien que le sens large soit toujours utilisé, il n'est utilisé que dans des contextes informels. L'entomologie nous aide à découvrir les insectes, comment ils se sont adaptés et ce qu'ils peuvent et font pour aider l'humanité.

L'entomologie remonte à des milliers d'années, jusqu'à la préhistoire. À l'époque, l'homme mangeait souvent des insectes comme source de nourriture, car les insectes sont pleins de nutriments. Quels insectes vous pouviez et ne pouviez pas manger étaient à l'origine de l'entomologie, mais l'étude elle-même n'a commencé qu'au XVIe siècle. Il n'atteindrait son rythme que lorsque William Kirby.

William Kirby est communément connu comme le père de l'entomologie. Son livre, Introduction à l'entomologie, qu'il a co-écrit avec William Spence, est le fondement de toute entomologie. Il allait devenir la Royal Entomological Society en 1833. Centré à Londres, c'était l'une des premières sociétés à se concentrer sur l'entomologie. Il y en a eu quelques autres qui ont commencé avant elle, comme la société Aurélienne, qui a commencé dans les années 1740.

Au cours des 19 e et 20 e siècles, l'entomologie se développe rapidement. Le premier entomologiste remportera son premier prix Nobel en 1973 pour la physiologie ou la médecine. Il s'appelait Karl von Frisch. L'un des entomologistes les plus célèbres était Charles Darwin, qui a étudié de nombreux insectes au 19 e siècle et a dicté leur évolution parmi les populations insulaires.

L'entomologie couvre une grande variété de sciences. C'est parce que toute science qui doit faire avec les insectes fait partie de l'entomologie. C'est ce qu'on appelle une catégorie basée sur les taxons, ce qui signifie que tout ce qui va de la génétique moléculaire à la paléontologie peut finir par être enfermé dans l'entomologie. Avec plus de 1,3 million d'insectes jamais documentés, soit 2/3 de tous les organismes et remontant à 400 millions d'années, c'est un vaste sujet qui reviendra plus souvent qu'on ne le pense.

En raison du nombre d'insectes, il est très difficile d'identifier certaines espèces. En effet, sans microscope ni connaissance préalable de l'insecte, il est presque impossible de faire la différence, bien que les vétérans chevronnés ne devraient avoir aucun problème avec cela. En raison de ces revers, plusieurs systèmes automatisés d'identification des espèces d'insectes ont été créés, comme DAISY (Digital Automated Identification System). Daisy a été créé au milieu des années 1990 par le Dr Mark O'Neil et peut identifier une espèce en moins d'une minute.

L'entomologie est l'étude des insectes, qui comprend une grande variété de sujets. Parce que toutes les études sur les insectes relèvent de l'entomologie, il est beaucoup plus facile de savoir par où commencer si quelqu'un envisageait de devenir entomologiste. Avec de nouvelles espèces d'insectes découvertes chaque jour et aucune pénurie en vue, il n'est pas étonnant que l'entomologie soit une étude si riche et diversifiée.

Pour lier à ceci Entomologie page, copiez le code suivant sur votre site :


Contenu

Presque tous les arachnides adultes ont huit pattes, contrairement aux insectes adultes qui en ont tous six. Cependant, les arachnides ont également deux autres paires d'appendices qui se sont adaptés pour l'alimentation, la défense et la perception sensorielle. La première paire, les chélicères, sert à l'alimentation et à la défense. La prochaine paire d'appendices, les pédipalpes, a été adaptée pour l'alimentation, la locomotion et/ou les fonctions de reproduction. Chez les Solifugae, les palpes ressemblent à des pattes, de sorte que ces animaux semblent avoir dix pattes. Les larves d'acariens et de Ricinulei n'ont que six pattes, une quatrième paire apparaît généralement lorsqu'elles muent en nymphes. Cependant, les acariens sont variables : outre huit, il existe des acariens adultes à six voire quatre pattes. [4]

Les arachnides se distinguent en outre des insectes par le fait qu'ils n'ont ni antennes ni ailes. Leur corps est organisé en deux tagmata, appelés prosoma, ou céphalothorax, et opisthosome, ou abdomen. (Cependant, il n'y a actuellement aucune preuve fossile ou embryologique que les arachnides aient jamais eu une division distincte semblable au thorax, donc la validité du terme céphalothorax, qui signifie un céphalon fusionné, ou tête et thorax, a été remise en question. Il y a aussi des arguments contre l'utilisation de « l'abdomen », car l'opisthosome de nombreux arachnides contient des organes atypiques d'un abdomen, tels qu'un cœur et des organes respiratoires. [5] ) Le prosoma, ou céphalothorax, est généralement recouvert d'une seule carapace non segmentée. L'abdomen est segmenté dans les formes les plus primitives, mais divers degrés de fusion entre les segments se produisent dans de nombreux groupes. Il est généralement divisé en un pré-abdomen et un post-abdomen, bien que cela ne soit clairement visible que chez les scorpions, et dans certains ordres, tels que les Acari, les sections abdominales sont complètement fusionnées. [6] Un telson est présent chez les scorpions, où il a été modifié en dard, et chez les Schizomida, les scorpions fouettés et les Palpigradi. [7]

Comme tous les arthropodes, les arachnides ont un exosquelette et une structure interne de tissu semblable à du cartilage, appelée endosternite, auquel certains groupes musculaires sont attachés. L'endosternite est même calcifiée dans certains Opiliones. [8]

Locomotion Modifier

La plupart des arachnides manquent de muscles extenseurs dans les articulations distales de leurs appendices. Les araignées et les whipscorpions étendent leurs membres hydrauliquement en utilisant la pression de leur hémolymphe. [9] Les Solifuges et certains moissonneurs étendent leurs genoux en utilisant des épaississements hautement élastiques dans la cuticule articulaire. [9] Les scorpions, les pseudoscorpions et certains moissonneurs ont développé des muscles qui étendent deux articulations des jambes (les articulations fémur-patella et rotule-tibia) à la fois. [10] [11] Les articulations équivalentes des pédipalpes des scorpions sont cependant prolongées par le recul élastique. [12]

Certaines caractéristiques sont particulièrement importantes pour le mode de vie terrestre des arachnides, telles que les surfaces respiratoires internes sous forme de trachées, ou la modification de la branchie du livre en poumon de livre, une série interne de lamelles vasculaires utilisées pour les échanges gazeux avec l'air. [13] Alors que les trachées sont souvent des systèmes individuels de tubes, similaires à ceux des insectes, les ricinuléides, les pseudoscorpions et certaines araignées possèdent des trachées criblées, dans lesquelles plusieurs tubes se forment en faisceau à partir d'une petite chambre reliée au spiracle. Ce type de système trachéal a presque certainement évolué à partir des poumons du livre, et indique que les trachées des arachnides ne sont pas homologues à celles des insectes. [14]

D'autres adaptations à la vie terrestre sont des appendices modifiés pour une locomotion plus efficace sur terre, une fertilisation interne, des organes sensoriels spéciaux et une conservation de l'eau renforcée par des structures excrétrices efficaces ainsi qu'une couche cireuse recouvrant la cuticule.

Les glandes excrétrices des arachnides comprennent jusqu'à quatre paires de glandes coxales le long du côté du prosoma, et une ou deux paires de tubules de Malpighi, se déversant dans l'intestin. De nombreux arachnides n'ont qu'un seul ou l'autre type de glande excrétrice, bien que plusieurs aient les deux. Le principal déchet azoté des arachnides est la guanine. [14]

Le sang d'arachnide est de composition variable, selon le mode de respiration. Les arachnides dotés d'un système trachéal efficace n'ont pas besoin de transporter l'oxygène dans le sang et peuvent avoir un système circulatoire réduit. Chez les scorpions et certaines araignées, cependant, le sang contient de l'hémocyanine, un pigment à base de cuivre ayant une fonction similaire à celle de l'hémoglobine chez les vertébrés. Le cœur est situé dans la partie antérieure de l'abdomen et peut être segmenté ou non. Certains acariens n'ont pas de cœur du tout. [14]

Les arachnides sont pour la plupart carnivores, se nourrissant des corps pré-digérés d'insectes et d'autres petits animaux. Ce n'est que chez les moissonneurs et parmi les acariens, comme l'acarien de la poussière de maison, qu'il y a ingestion de particules alimentaires solides, et donc exposition à des parasites internes, [15] bien qu'il ne soit pas rare que les araignées mangent leur propre soie. Plusieurs groupes sécrètent du venin à partir de glandes spécialisées pour tuer des proies ou des ennemis. Plusieurs acariens et tiques sont des parasites, dont certains sont porteurs de maladies.

Les arachnides produisent des sucs digestifs dans leur estomac et utilisent leurs pédipalpes et chélicères pour les verser sur leurs proies mortes. Les sucs digestifs transforment rapidement la proie en un bouillon de nutriments, que l'arachnide aspire dans une cavité pré-buccale située immédiatement devant la bouche. Derrière la bouche se trouve un pharynx musclé et sclérosé, qui agit comme une pompe, aspirant la nourriture par la bouche et dans l'œsophage et l'estomac. Chez certains arachnides, l'œsophage agit également comme une pompe supplémentaire.

L'estomac est de forme tubulaire, avec de multiples diverticules s'étendant dans tout le corps. L'estomac et ses diverticules produisent tous deux des enzymes digestives et absorbent les nutriments contenus dans les aliments. Il s'étend sur la majeure partie du corps et se connecte à un petit intestin sclérifié et à un anus dans la partie postérieure de l'abdomen. [14]

Les arachnides ont deux sortes d'yeux : les ocelles latéraux et médians. Les ocelles latéraux ont évolué à partir des yeux composés et peuvent avoir un tapetum, ce qui améliore la capacité de collecter la lumière. À l'exception des scorpions, qui peuvent avoir jusqu'à cinq paires d'ocelles latéraux, il n'y a jamais plus de trois paires présentes. Les ocelles médians se développent à partir d'un pli transversal de l'ectoderme. Les ancêtres des arachnides modernes avaient probablement les deux types, mais les modernes manquent souvent d'un type ou de l'autre. [15] La cornée de l'œil agit également comme une lentille et est en continuité avec la cuticule du corps. En dessous se trouve un corps vitré transparent, puis la rétine et, le cas échéant, le tapetum. Chez la plupart des arachnides, la rétine n'a probablement pas assez de cellules sensibles à la lumière pour permettre aux yeux de former une image correcte. [14]

En plus des yeux, presque tous les arachnides ont deux autres types d'organes sensoriels. Le plus important pour la plupart des arachnides sont les fins poils sensoriels qui recouvrent le corps et donnent à l'animal son sens du toucher. Ceux-ci peuvent être relativement simples, mais de nombreux arachnides possèdent également des structures plus complexes, appelées trichobothria.

Enfin, les organes sensoriels à fente sont des fosses en forme de fente recouvertes d'une fine membrane. À l'intérieur de la fosse, un petit cheveu touche le dessous de la membrane et détecte son mouvement. On pense que les organes sensoriels à fente sont impliqués dans la proprioception, et peut-être aussi dans l'audition. [14]

Les arachnides peuvent avoir une ou deux gonades, qui sont situées dans l'abdomen. L'ouverture génitale est généralement située sur la face inférieure du deuxième segment abdominal. Chez la plupart des espèces, le mâle transfère le sperme à la femelle dans un emballage, ou spermatophore. Des rituels de parade nuptiales complexes ont évolué chez de nombreux arachnides pour assurer la livraison sûre du sperme à la femelle. [14] Les membres de nombreux ordres présentent un dimorphisme sexuel. [16]

Les arachnides pondent généralement des œufs jaunes, qui éclosent en immatures qui ressemblent aux adultes. Les scorpions, cependant, sont soit ovovivipares, soit vivipares, selon les espèces, et portent des petits vivants. Chez la plupart des arachnides, seules les femelles fournissent des soins parentaux, les récolteurs étant l'une des rares exceptions. [ citation requise ]

Phylogénie Modifier

Les relations phylogénétiques entre les principales subdivisions d'arthropodes ont fait l'objet de nombreuses recherches et controverses depuis de nombreuses années. Un consensus a émergé à partir d'environ 2010, basé sur des preuves à la fois morphologiques et moléculaires. Les arthropodes (vivants) existants forment un groupe monophylétique et sont divisés en trois clades principaux : les chélicérates (y compris les arachnides), les pancrustacés (les crustacés paraphylétiques plus les insectes et leurs alliés) et les myriapodes (mille-pattes, mille-pattes et alliés). [17] [18] [19] [20] [21] Les trois groupes sont liés comme le montre le cladogramme ci-dessous. [19] L'inclusion de taxons fossiles ne modifie pas fondamentalement ce point de vue, bien qu'elle introduit quelques groupes de base supplémentaires. [22]

Chelicerata (araignées de mer, limules et arachnides)

Myriapoda (mille-pattes, mille-pattes et alliés)

Les chélicérats existants comprennent deux groupes marins : les araignées de mer et les limules, et les arachnides terrestres. Ceux-ci ont été pensés pour être liés comme indiqué ci-dessous. [18] [21] (Pycnogonida (araignées de mer) peut être exclu des chélicéras, qui sont alors identifiés comme le groupe étiqueté "Euchelicerata". [23] ) Une analyse de 2019 niche Xiphosura profondément dans Arachnida. [2]

La découverte de relations au sein des arachnides s'est avérée difficile à partir de mars 2016 [mise à jour] , les études successives produisant des résultats différents. Une étude en 2014, basée sur le plus grand ensemble de données moléculaires à ce jour, a conclu qu'il y avait des conflits systématiques dans l'information phylogénétique, affectant particulièrement les ordres Acariformes, Parasitiformes et Pseudoscorpiones, qui ont eu des taux d'évolution beaucoup plus rapides. Les analyses des données utilisant des ensembles de gènes avec des taux d'évolution différents ont produit des arbres phylogénétiques mutuellement incompatibles. Les auteurs ont privilégié les relations montrées par des gènes à évolution plus lente, qui ont démontré la monophylie de Chelicerata, Euchelicerata et Arachnida, ainsi que de certains clades au sein des arachnides. Le diagramme ci-dessous résume leurs conclusions, basées en grande partie sur les 200 gènes à évolution la plus lente, les lignes pointillées représentent des placements incertains. [21]


Écologie des arthropodes

Alors, vous voulez être arachnologue ?

Il vous suffit de vous immerger dans le monde des huit pattes : lisez, regardez, connectez, partagez et étudiez.

J'ai récemment fait une interview avec un lycéen de l'Indiana, qui voulait être arachnologue. Il ne s'agit pas d'un phénomène courant, lorsqu'un élève du secondaire exprime son intérêt pour ce domaine d'études, et parce qu'il y a en fait relativement peu d'arachnologues là-bas pour agir en tant que modèles!

J'ai tweeté à propos de l'interview, et quelques personnes ont été assez intriguées par cela, et m'ont demandé comment elles pourraient se former pour devenir arachnologue : une question digne d'un article de blog ! Alors, voici quelques réflexions et idées, se séparant en trois catégories : école primaire, école secondaire et enfin, étudiants entrant au collège ou à l'université.

Les jeunes années :

Les enfants aiment les insectes. Les enfants sont naturellement fascinés par les arachnides : souvent, ils n'ont pas autant peur que les adultes. Ce sont des observateurs curieux et attentifs, et des éponges pour des faits soignés sur les araignées et leurs proches. À cet âge, la responsabilité de favoriser les arachnophiles incombe vraiment aux parents et aux enseignants. Dans la salle de classe, les enseignants devraient être encouragés à sortir les enfants, à réfléchir à faire des unités/projets sur l'histoire naturelle, et voyez comment organiser des activités spéciales en classe qui mettent l'accent sur la ‘biodiversité’. Pour moi, peu importe que ces activités concernent les araignées (ou les insectes), mais qu'elles soient des célébrations du monde naturel. Il s'agit de garder les enfants passionnés par le monde naturel continuellement engagés et intéressés par le monde naturel.

Les parents peuvent faire beaucoup de choses à l'extérieur de la maison - se connecter avec des clubs naturalistes locaux pourrait aider à mettre les jeunes en contact avec des mentors et des experts. Sortir les enfants “Bug montre” C'est aussi une excellente idée - elles sont parfois réalisées par l'intermédiaire de musées, de collèges ou de centres communautaires locaux. J'aime toujours faire défiler les photos de ce genre d'événements : vous pouvez vraiment voir l'enthousiasme sur les visages des enfants ! Les anniversaires pourraient aussi être l'occasion de faire venir des biologistes au lieu de clowns ou de princesses. Quelques recherches rapides sur le Web révéleront une suite de des ateliers là-bas.

Spectacles d'insectes : garder les enfants enthousiasmés par les arthropodes. photo par Sean McCann.

L'adolescence :

J'ai actuellement deux adolescents dans ma maison, et c'est un âge très intéressant : un âge où les habitudes s'installent, les intérêts se développent et les passions pour les loisirs se solidifient ou disparaissent. Dans la salle de classe, c'est là que certains élèves peuvent vraiment se tourner vers les sciences et la biologie, et pour ceux qui aiment l'histoire naturelle, la plupart des élèves trouvent que le programme ne satisfait pas car ils recherchent beaucoup plus. L'élève du secondaire qui m'a interviewé est un bon exemple : elle voulait suivre des cours plus liés aux insectes et aux araignées, mais de tels cours n'existent tout simplement pas au lycée - si vous avez de la chance, ils peuvent simplement apparaître dans le cadre de la biologie unité.

Pour les adolescents désireux de devenir arachnologues, un certain travail est nécessaire. Il peut être possible de contacter des naturalistes locaux, ou peut-être le musée ou le collège/l'université le plus proche. Ces lieux peuvent aider à faciliter les intérêts, et peuvent même permettre des opportunités de faire travailler des bénévoles avec un insecte de collection d'arachnides. Entrer dans un véritable laboratoire ou musée de recherche peut être une expérience positive qui change la vie d'un adolescent, mais ce n'est certainement pas une opportunité disponible pour tout le monde.

Je pense que pendant l'adolescence, Internet et les médias sociaux sont des outils inestimables. Des tas d'informations sont disponibles auprès d'organisations de pensée telles que la Société américaine d'arachnologie, ou la Société Internationale d'Arachnologie. groupes Facebook ou Twitter peut également être un excellent moyen de se connecter avec d'autres arachnologues : j'utilise personnellement Twitter tout le temps pour discuter des araignées avec des collègues du monde entier, et ces réseaux peuvent également aider à diffuser les informations sur les découvertes passionnantes en arachnologie.

Malheureusement, il est assez difficile de recommander des cours spécifiques pour les adolescents souhaitant devenir arachnologues. Au lieu de cela, devenir arachnologue à cet âge consiste vraiment à apprendre ce que vous pouvez, partout où vous le pouvez, et à essayer de vous connecter avec d'autres arachnologues. Pour ceux qui veulent des activités plus académiques, le meilleur conseil que je puisse donner aux arachnologues en herbe est de devenir un bon naturaliste : observer, enregistrer et être fasciné par le monde naturel. De bonnes choses en sortiront toujours ! À l'école, prenez les sciences et les mathématiques, en particulier la biologie, et quand il est temps de vous diriger vers un collège ou une université, pensez à en choisir un qui propose des cours d'entomologie.

Les arachnologues étudient ces choses intéressantes… Photo de Sean McCann.

En route pour le collège !

Il n'y a pratiquement pas de programmes d'arachnologie dans les collèges ou les universités, et les étudiants devraient plutôt se tourner vers la discipline sœur de l'entomologie. De nombreuses universités (la plupart ?) proposent des cours d'introduction à l'entomologie, et dans ces cours, il peut être possible de se familiariser avec l'arachnologie. Les instructeurs de ces cours peuvent probablement aider à pointer vers d'autres ressources ou des personnes locales ayant une expertise ou un intérêt supplémentaire pour les arachnides.

Lorsqu'ils recherchent un programme de premier cycle, je conseille aux arachnologues en herbe de suivre une majeure en biologie ou en zoologie : cela donnera une excellente base et sera parfait pour un tremplin vers les études supérieures. Cela vaut certainement la peine d'envisager de choisir un Université qui a un programme d'entomologie, ou au moins un département ou des offres solides de cours sur le thème des insectes, et a des recherches sur le thème des arthropodes.

Si le temps et l'argent le permettent, il y a quelques “cours d'araignée” là-bas et peut-être que cela vaut la peine d'en prendre un (bien que je n'en ai jamais pris, j'ai entendu dire qu'ils peuvent en valoir la peine). À tout le moins, faites BEAUCOUP de lecture, y compris des livres comme La biologie des araignées et des guides de terrain comme Rich Bradley’s (pour l'Amérique du Nord) et restez actif sur les réseaux sociaux.

Devenir arachnologue, c'est trouver de bons mentors: ces personnes peuvent être ou non des arachnologues, mais leurs encouragements et leur soutien sont si importants et peuvent changer des vies. Ce fut certainement le cas pour moi, et un entomologiste à l'Université de Guelph aidé à faciliter mes intérêts pour les arachnides et m'a donné un bureau pour travailler et m'a offert beaucoup d'encouragements. Mon projet de recherche indépendant de premier cycle sur les araignées m'a mis sur la voie de devenir arachnologue.

C'est un peu dommage et un peu mystérieux que l'arachnologie n'apparaisse pas sur le radar pour une grande partie de la maternelle à la 12e année ni dans les programmes de premier cycle : devenir un arachnologue avec un niveau plus profond de la formation se déroule vraiment à l'école supérieure, donc pour ceux qui sont vraiment passionnés par les arachnides, il faudra peut-être avoir une vision à long terme et prévoir de passer à une maîtrise. Cela ne signifie certainement pas que vous ne pouvez pas être un arachnologue d'une autre manière ! (Certains grands arachnologues que je connais n'ont pas de diplômes avancés). Cependant, la formation plus poussée peut aider à formaliser et à structurer le processus d'apprentissage.

Comment savez-vous que vous êtes arachnologue ?

C'est une excellente question, à laquelle il est difficile de répondre ! Il n'y a certainement pas de certificat ou de plaque que vous obtenez une fois que vous avez suivi une formation d'arachnologue. Au fur et à mesure que vous accumulez des connaissances, vous réaliserez également qu'il y a tellement de choses que nous ne savons pas sur les arachnides. De nouvelles espèces sont décrites tout le temps, et nous entendons continuellement des histoires étonnantes sur leur histoire naturelle. L'expertise est toute relative, et une fois qu'une certaine expertise est acquise, les limites de nos connaissances s'exposent.

Vous n'avez pas besoin de publier dans des revues scientifiques ou de faire des expériences sur les araignées pour devenir arachnologue. Vous devez apprendre un peu de biologie et d'histoire naturelle des arachnides, et faire de votre mieux pour partager ce que vous savez avec les autres. Conclusion : une fois que vous avez acquis suffisamment de connaissances sur les arachnides et que les gens commencent à vous demander des conseils et des réponses à leurs propres questions sur nos amis à huit pattes, vous pouvez probablement vous appeler arachnologue.

Donc, pour résumer : pour devenir arachnologue, vous devez lire, regarder, vous connecter, partager et étudier.

Y a-t-il des emplois pour les arachnologues? C'est un sujet pour un autre article

Robb Bennett : une personne exceptionnellement merveilleuse (et arachnologue). Photo de Sean McCann.


Que sont les arachnides ? (Avec des photos)

Les arachnides sont un ancien sous-embranchement d'arthropodes caractérisé par leurs chélicères (appendices manipulateurs d'aliments situés près de la bouche). Ils portent le nom du grec arachné, ce qui signifie araignée. Les arachnides communs comprennent les araignées, les scorpions, les moissonneurs, les tiques et les acariens, représentant plus de 100 000 espèces nommées et plus d'un million d'espèces estimées. Parce que la plupart des acariens sont microscopiques et tropicaux, leur diversité a été mal caractérisée.

Ceux-ci ont été parmi les premiers animaux à vivre sur terre, aux côtés des nématodes et des myriapodes (mille-pattes, etc.). Ils ont atteint la terre au Dévonien, il y a environ 410 millions d'années, représentés par les trigonotarbides, un groupe aujourd'hui disparu. Pendant un certain temps, le plus ancien fossile connu d'animal terrestre était un arachnide.

Contrairement aux insectes, auxquels ils sont apparentés, les arachnides ont huit pattes au lieu de six. Seuls quelques acariens ont six ou quatre pattes. Chez la plupart des espèces, les deux paires de pattes avant sont adaptées à des fonctions autres que la marche, telles que l'alimentation, la détection et la défense. Les distinguant également des insectes, les arachnides n'ont ni antennes ni ailes.

Contrairement aux arthropodes apparentés tels que les crustacés, les arachnides sont principalement terrestres. Ils respirent à l'aide de poumons de livre, des systèmes d'échange d'air à grande surface interne. Ces poumons de livre ont évolué à partir de branchies de livre, un type de branchies que l'on ne trouve aujourd'hui que sur les limules, une relique de l'évolution.

La plupart des espèces se nourrissent de fluides carnivores, bien que certaines espèces (les pêcheurs et certains acariens) se nourrissent de particules alimentaires solides. Les arachnides se nourrissent principalement d'insectes et d'arachnides plus petits. De nombreux groupes utilisent du venin pour désactiver leur proie, puis aspirent ses fluides internes avec un appareil d'alimentation spécialisé. Les araignées sont célèbres pour leurs toiles élaborées, qui constituent le seul exemple terrestre d'alimentation par filtration, un mode d'alimentation beaucoup plus courant chez les arthropodes aquatiques tels que le krill.

Certaines espèces ont des yeux très spécialisés, ce qui leur donne une vision parmi les meilleures des invertébrés terrestres. L'araignée sauteuse, par exemple, a huit grands yeux qu'elle utilise pour observer son environnement et planifier de longs sauts.

Les arachnides sont divisés en 11 ordres : les Amblypygi (whipscorpions sans queue), Araneae (araignées), Palpigradi (palpigrades), Opiliones (papa longlegs), Pseudoscorpiones (faux scorpions), Ricinulei (ricinuleids), Scorpionida (vrais scorpions (micro), Schizomida whipscorpions), Uropygi (whipscorpions), Acari ou Acarina (acariens et tiques) et Solpugida (windscorpions).

Michael est un contributeur de longue date d'InfoBloom spécialisé dans les sujets liés à la paléontologie, la physique, la biologie, l'astronomie, la chimie et le futurisme. En plus d'être un blogueur passionné, Michael est particulièrement passionné par la recherche sur les cellules souches, la médecine régénérative et les thérapies de prolongation de la vie. Il a également travaillé pour la Fondation Mathusalem, le Singularity Institute for Artificial Intelligence et la Lifeboat Foundation.

Michael est un contributeur de longue date d'InfoBloom spécialisé dans les sujets liés à la paléontologie, la physique, la biologie, l'astronomie, la chimie et le futurisme. En plus d'être un blogueur passionné, Michael est particulièrement passionné par la recherche sur les cellules souches, la médecine régénérative et les thérapies de prolongation de la vie. Il a également travaillé pour la Fondation Mathusalem, le Singularity Institute for Artificial Intelligence et la Lifeboat Foundation.


Les polymères en biologie et médecine

9.12.2.1 Contexte

Les geckos, les arachnides et les insectes tels que les mouches et les coléoptères utilisent des attaches fibrillaires pour obtenir une adhérence temporaire pour la locomotion ou une fixation transitoire aux surfaces. Adhérence du gecko, notamment celle du gecko Tokay ( Gekko gecko), est le mieux caractérisé de cette classe de systèmes adhésifs intelligents. Les coussinets d'orteils du gecko sont composés de millions de soies en forme de tige fibrillaire - généralement des dizaines de microns de long - chacune se ramifiant en des centaines de spatules terminales de longueur submicronique ( Figure 1 ). Les forces d'adhérence atteintes par ces structures sont de l'ordre de 40 μN par soie et 10 nN par spatule. 2,3 Les forces de van der Waals accumulées agissant entre les spatules et les surfaces opposées sont principalement responsables de l'adhérence réversible, avec des contributions secondaires des forces capillaires. 3,4 L'efficacité avec laquelle des centaines de millions de spatules terminales facilitent l'adhésion des geckos s'explique par le principe de la division des contacts, dans lequel la force d'adhésion est multipliée par le grand nombre de spatules en contact indépendant. 5 Parmi les espèces qui bénéficient de l'adhésion fibrillaire, la division par contact peut également expliquer pourquoi les animaux de plus en plus gros présentent une plus grande densité de poils plus petits. 6 De plus, la déformation individuelle des fibres permet un plus grand nombre de contacts de surface, améliorant l'adhérence aux substrats rugueux ou hétérogènes.

Figure 1 . Hiérarchie structurelle de l'adhésif fibrillaire gecko hiérarchique.

De Hansen, W. R. Autumn, K. Proc. Natl. Acad. Sci. ETATS-UNIS. 2005, 102, 385 . 1 Copyright 2005 National Academy of Sciences, États-Unis.


Arachnide

Le terme arachnide fait référence à une classe d'animaux qui comprend les araignées, les scorpions, les acariens et les tiques. La plupart des arachnides ont un corps segmenté divisé en deux régions, la partie avant portant quatre paires de pattes, mais pas d'antennes. Ils ont un squelette externe dur et varient en taille de l'acarien, qui mesure 0,003 pouce (0,08 mm) de long, au scorpion noir de 8 pouces (21 cm) d'Afrique. Au fur et à mesure que les arachnides grandissent, ils muent ou perdent leur peau plusieurs fois. Les arachnides sont principalement carnivores, mais la plupart sont incapables de digérer les aliments à l'intérieur, ils injectent plutôt à leurs proies des fluides digestifs, puis sucent les restes liquéfiés. Les arachnides se trouvent dans le monde entier dans presque tous les habitats. Certains acariens et tiques sont parasites et peuvent être porteurs de maladies. Les araignées et les scorpions venimeux peuvent également constituer un danger pour les humains, mais la plupart des arachnides sont inoffensifs et ne se nourrissent que d'insectes.


Cours de biologie de premier cycle (BIOL)

1106/BIOL 1106 Principes de biologie I Laboratoire (0-3). Laboratoire conçu pour renforcer les sujets de cours de biologie 1306 et développer les compétences analytiques essentielles à la pratique de la biologie. Les étudiants doivent s'inscrire au cours Biologie 1306 en même temps. Recommandé comme cours du deuxième semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1107/BIOL 1107 Principes de Biologie II Laboratoire (0-3). Laboratoire conçu pour renforcer les sujets de cours de biologie 1307 et développer les compétences analytiques essentielles à la pratique de la biologie. Les étudiants doivent s'inscrire simultanément au cours Biologie 1307. Recommandé comme cours du premier semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1108/BIOL 1108 Laboratoire de biologie humaine (0-2). Laboratoire conçu pour renforcer les sujets de cours de biologie 1308. La co-inscription pour la biologie 1308 est suggérée. Non destiné aux majors de biologie.

1109/BIOL 1109 Laboratoire Homme et Environnement (0-2). Laboratoire conçu pour renforcer les sujets de cours de Biologie 1309. Une co-inscription pour Biology1309 est suggérée. Non destiné aux majors de biologie.

1306/BIOL 1306 Principes de biologie I (3-0). Une introduction aux principes unificateurs de la biologie en mettant l'accent sur la chimie biologique, l'énergétique et l'homéostasie, la structure et la fonction cellulaires, l'expression des gènes et les modes d'hérédité. Les étudiants doivent s'inscrire au cours Biologie 1106 en même temps. Recommandé comme cours du deuxième semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1307/BIOL 1307 Principes de biologie II (3-0). Une introduction aux principes unificateurs de la biologie en mettant l'accent sur la diversité biologique, l'évolution et l'écologie. Les étudiants doivent s'inscrire simultanément au cours Biologie 1107. Recommandé comme cours du premier semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1308/BIOL 1308 Biologie humaine (3-0). Un manuel d'introduction du propriétaire&# x2019s sur le corps humain pour les majors non biologiques. Comprend les principes fondamentaux de l'anatomie humaine et les fonctions des principaux systèmes du corps, les problèmes de santé contemporains, l'hérédité humaine et l'évolution humaine. La co-inscription pour Biology 1108 est suggérée.

1309/BIOL 1309 L'Homme et l'Environnement (3-0). Un manuel d'introduction du propriétaire sur la Terre pour les non-biologie. Comprend une enquête sur les concepts écologiques contemporains qui affectent la vie, les valeurs et la culture de l'homme. Les sujets comprennent la biosphère et les écosystèmes, l'adaptation, la pollution de l'environnement, la gestion des déchets, la conservation, la croissance démographique et les problèmes alimentaires mondiaux. La co-inscription pour Biologie 1109 est suggérée. Non destiné aux majors de biologie.

1406/BIOL 1406 Principes de biologie I (3-3). Une introduction aux principes unificateurs de la biologie en mettant l'accent sur la chimie biologique, l'énergétique et l'homéostasie, la structure et la fonction cellulaires, l'expression des gènes et les modes d'hérédité. Le laboratoire est conçu pour renforcer les sujets de cours et développer les compétences analytiques essentielles à la pratique de la biologie. Recommandé comme cours du deuxième semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1407/BIOL 1407 Principes de biologie II (3-3). Une introduction aux principes unificateurs de la biologie en mettant l'accent sur la diversité biologique, l'évolution et l'écologie. Le laboratoire est conçu pour renforcer les sujets de cours et développer les compétences analytiques essentielles à la pratique de la biologie. Recommandé comme cours du premier semestre d'une séquence de deux cours pour les étudiants se spécialisant en sciences biologiques ou dans des disciplines connexes. Non destiné aux non-majors.

1408/BIOL 1408 Biologie humaine (3-2). Un manuel d'introduction du propriétaire sur le corps humain pour les majors non biologiques. Comprend les principes fondamentaux de l'anatomie humaine et les fonctions des principaux systèmes du corps, les problèmes de santé contemporains, l'hérédité humaine et l'évolution humaine.

1409/BIOL 1409 L'Homme et l'Environnement (3-2). Un manuel d'introduction du propriétaire&# x2019s à Spaceship Earth pour les majors non biologiques. Includes a survey of contemporary ecological concepts that affect man’s life, values, and culture. Topics include the biosphere and ecosystems, adaptation, environmental pollution, waste management, conservation, population growth, and world food problems.

1411/BIOL 1411 General Botany (3-3). A consideration of the structural adaptations and diversity of plants and their life cycles. Laboratory will emphasize classification and comparative anatomy of the Kingdoms Fungi and Plantae.
Prerequisite: Credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107).

1413/BIOL 1413 General Zoology (3-3). A consideration of the structural adaptations of animals. Laboratory will emphasize classification and comparative anatomy within the Kingdom Animalia.
Prerequisite: Credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107).

2123 Human Anatomy Laboratory (0-3). Laboratory designed to reinforce lecture topics of Biology 2323. Students must register for Biology 2323 concurrently.

2124 Human Physiology Laboratory (0-3). Laboratory designed to reinforce lecture topics of Biology 2324. Students must register for Biology 2324 concurrently

2320 Medical Terminology (3-0). Study of common medical terminology used in oral and written communications in the health professions. Terminology describing anatomical, physiological, and pathological conditions will be studied, including those used in diagnostic procedures and treatments. Special emphasis on root words, medical prefixes and suffixes, pronunciation, abbreviations, and symbols.

2323 Human Anatomy (3-0). The study of the structure of cells, tissues, organs, and systems of the human body. Students must register for Biology 2123 concurrently.

2324 Human Physiology (3-0). The study of the normal functions of the cells, tissues, organs, and systems of the human body. Students must register for Biology 2124 concurrently.
Prerequisite: Credit for Biology 2323 or 2423.

2403 Comparative Plant and Animal Physiology (3-3). A general introduction to how plants and animals function, comparative in approach and stressing the principles of physiology which govern the degree of environmental adaptation.
Prerequisites: Biology 1411, 1413.

2406/BIOL 2406 Environmental Biology (3-3). Principles of environmental systems and ecology, including biogeochemical cycles, energy transformations, abiotic interactions, symbiotic relationships, natural resources and their management, lifestyle analysis, evolutionary trends, hazards and risks, and approaches to ecological research. Does not apply toward the biology minor or major.

2420/BIOL 2420 Microbiology for Non-Science Majors (3-2). The study of infectious disease processes including host-microbe interactions and medical intervention. Laboratory includes basic microbiological methodology and case studies.
Prerequisites: Biology 2323/2123 or Health Science Professions 2301/2101 Biology 2324/2124 or Health Science Professions 2302/2102 are recommended.

2423 Human Anatomy (3-3). The study of the structure of cells, tissues, organs, and systems of the human body.

2424 Human Physiology (3-3). The study of the normal functions of the cells, tissues, organs, and systems of the human body.
Prerequisite: Credit for Biology 2323/2123.

3101 Genetics Laboratory (0-2). Computer based problem solving in genetics. Optional laboratory to accompany Biology 3301.
Prerequisite: Concurrent enrollment or credit in Biology 3301.

3301 Genetics (3-0). This is a course in general genetics. Topics are organized into three major areas: cytogenetics, molecular genetics and classical genetics.
Prerequisite: Credit for Biology 1306/1106 and 1307/1107, or Biology 2323/2123 and 2324/2124, with a grade of 𠇌” or better.

3302 Medical Genetics (3-0). A study of the role of genetics in human health with emphasis placed upon the mechanisms, methods of diagnosis and current treatment of genetic diseases. Course work will involve case studies and problem sets and will include learning to use a computer data base to retrieve information on human genetic diseases.
Prerequisite: Must have completed Biology 3301 with a grade of 𠇊”.

3305 Medical Botany (3-0). An introduction to pharmacognosy and humanistic botany, including a discussion of the major food plants, special medicinal plants, plant hallucinogens, poisonous plants, and other economically important plants.
Prerequisite: Credit for one semester of biology or consent of instructor.

3333 Natural History of the Concho Valley (3-0). A study of the relationship among geology, soils, climate, plants, animals, and recent human history in the Concho Valley region of Texas. Emphasis will be placed on understanding woody vegetation and vertebrate animals of the region.

3403 Cell Biology (3-3). Study of the morphology, function, biochemistry and molecular biology of cells and organelles. Laboratory work will involve the practice and application of techniques to cell biology.
Prerequisites: Biology 1306/1106, 3301, and two semesters of chemistry.

3411 General Microbiology (3-3). The major areas in the field of microbiology are surveyed, with special emphasis given to the bacteria. Groups of microorganisms are characterized in sufficient detail to reveal their nature. Fundamental concepts of biology and basic biological processes common to all forms of life are emphasized. Laboratory methods are stressed, and detailed studies are made of pure cultures.
Prerequisite: Credit for Biology 1306/1106 and 1307/1107, or Biology 2323/2123 and 2324/2124, with a grade of 𠇌” or better.

3412 Pathogenic Microbiology (3-3). The relationship of microorganisms to human disease with an emphasis on bacteria. Elements of immunity and diagnosis and treatment of infection will be covered. This course includes a heavy emphasis on the role and application of laboratory work.
Prerequisites: Any three of the following courses each with a grade of 𠇌” or better: Biology 1306/1106, 1307/1107, 1411, 1413, 3301, 3411, or by special departmental approval.

3413 Immunology (3-2). A study of the specific cellular and humoral responses of the animal body to microorganisms and certain other extrinsic and intrinsic agents.
Prerequisites: Any three of the following courses each with a grade of 𠇌” or better: Biology 1306/1106, 1307/1107, 1411, 1413, 3301, 3411 or 3412, or by special departmental approval.

3421 Histology (3-3). The microscopic study of normal cells, tissues, organs, and systems of the human body with emphasis on integration of microscopic structure with physiology, embryology, and other areas of biology.
Prerequisites: Credit for two courses in biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107, 1411, 1413), or (Biology 2323/2123 and 2324/2124).

3461 Entomology (3-3). General entomology: a survey of the important orders and families of insects with emphasis on the natural history, systematics, taxonomy, and physiology of the group. Laboratory will include field trips with required collection and identification of local representative taxa.
Prerequisite: Biology 1413 or consent of instructor.

4061 Internship: Credit 1 to 6. A supervised course providing practical on-the-job experience in the student’s major. Grading will be either pass or fail.
Prerequisites: Sophomore standing and approval of department chair. 3.00 or better GPA in major and overall.

4181 Seminar in Biology (1-0). A course designed to acquaint the student with the basic literature of the discipline and to encourage an exchange among biology majors and faculty members on selected topics.

4191, 4291, 4391 Research. Individual research problems for superior students majoring in biology. (May be repeated to a total of six semester hours credit.)
Prerequisites: Junior standing. Approval from the Chair of the Department is required prior to enrollment.

4301 Conservation Biology (3-0). Theory and practice of conservation biology with emphasis on the maintenance of species diversity, factors affecting extinction, genetic impacts of rarity, and practical management considerations, including design of reserves and captive breeding and release programs.
Prerequisites: Credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107, 1480) and Biology 3301 or credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107) and Animal Science 3443.

4303 Evolution (3-0). A review of the history of evolutionary thought and discussion of the development of all living organisms from previously existing types under the control of evolutionary processes. Emphasis on the mechanisms of evolution and the different theories regarding the processes that have brought about evolutionary change.
Prerequisites: Credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107, 1480) and Biology 3301 or credit for one semester of introductory biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107) and Animal Science 3443.

4315 Biogeography (3-0). A study of the distribution of plants and animals over the earth and of the principles that govern this distribution.
Prerequisites: Biology 1411 or 1413 or equivalent.

4381 Special Topics. Selected topics in biology. (May be repeated once for credit when the topic varies.)
Prerequisite: Junior standing.

4401 Ornithology (3-3). A study of the biology of birds, their anatomy, evolutionary history, diversity, ecology, behavior, and zoogeography. Laboratory exercises will emphasize the identification and natural history of Texas birds.
Prerequisite: Biology 1413 or equivalent.

4402 Mammalogy (3-3). A study of the biology of mammals, their anatomy, evolutionary history, diversity, ecology, behavior, and zoogeography. Laboratory exercises will emphasize the identification and natural history of Texas mammals.
Prerequisite: Biology 1413 or equivalent.

4403 Natural History of Bats (3-3). A study of the ecology and evolution of the order Chiroptera with emphasis on unique adaptations related to the life history strategies and echolocation of North American bats. Students will gain hands-on experience with the use of taxonomic keys and field techniques used in sampling and identifying bat species in natural habitats.
Prerequisite: Biology 1413 or consent of the instructor.

4404 Herpetology (3-3). A study of the amphibians and reptiles, their anatomy, evolutionary history, diversity, ecology, behavior, and zoogeography. Laboratory exercises will emphasize the identification and natural history of Texas amphibians and reptiles.
Prerequisite: Biology 1413 or equivalent.

4412 Biological Oceanography (3-3). A study of marine organisms and the environment in which they are found. Particular emphasis will be given to the Gulf of Mexico.
Prerequisite: Credit for one course in biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107, 1411, 1413) or consent of instructor.

4421 Developmental Biology (3-3). A study of the molecular and genetic mechanisms regulating the development of animals. Specific topics include gametogenesis, embryogenesis, and tissue development. Laboratory explores the development of various invertebrate and vertebrate model organisms and emphasizes the application of techniques used with these model systems.
Prerequisites: Biology 3301, 3403.

4423 General Physiology (3-3). An advanced course in fundamentals of vertebrate physiology emphasizing function from the molecular to the organ system level. Laboratory exercises combine animal surgery, biochemical and molecular techniques, electronic instrumentation, and/or computer simulations of physiological principles.
Prerequisites: Must have completed Biology 1413, or Biology 1306/1106 and 1307/1107, or Biology 2323/2123 and 2324/2124, with a grade of 𠇋” or better.

4425 Bioinformatics (3-3). Introduction to methods for acquiring, analyzing, and employing biological sequence information. Topics will include- Theory and process of PCR, mass spectroscopy, and DNA microarrays. Algorithms for searching and clustering sequences. Applications of bioinformatic data to questions such as the geographical movement of Zika virus, horizontal gene transfer in bacterial viruses, and changes in human gene expression in response to disease and treatment. Students will access remote sequence databases (NCBI, EMBL-EBI) and analyze sequences with open source bioinformatics software running natively, in a Linux virtual machine, and on remote servers. Analyses will include protein structure prediction, phylogenetics using molecular data, and genome annotation. Students will annotate a novel viral genome and submit the completed annotation to NCBI. (Credit may not be earned for this course and Biology 5425.)

4435 Plant Taxonomy (3-3). Laboratory and field studies emphasize the use of a dichotomous key using flowering plants of the Concho Valley as topics of study, and recognition of the major families of flowering plants. Lecture emphasis is on current problems in plant taxonomy and systematics. (Credit may not be earned for this course and Range and Wildlife Management 4435.)

4441 Parasitology (3-3). A study of the anatomy, life cycles, ecology, diseases, diagnosis and treatment of protozoa, helminths, and arthropods parasitic in man. (Credit may not be earned for this course and Biology 5441.)
Prerequisites: Credit for two courses in biology for majors (Biology 1306/1106, 13071107, 1411, 1413), or (Biology 2323/2123 and 2324/2124).

4442 Arachnology (3-3). A study of the origin of the arachnids and their evolutionary relationships to other early arthropod groups. A survey of the recognized ordinal groups will be presented in both lecture and laboratory with respect to the existing literature on distribution, morphology, ecology, reproductive life cycles and their relationships to man.

4443 Invertebrate Zoology (3-3). A survey of major invertebrate phyla, with emphasis on the classes of Cnidarians, Annelids, Mollusks, Arthropods, and Echinoderms. Particular attention will be given to phylogenetic relationships and natural history.
Prerequisite: Biology 1413 or equivalent.

4450 Molecular Biology (3-4). A study of the synthesis, function, and regulation of biologically important macromolecules (DNA, RNA, and proteins). Laboratory exercises are designed to develop skills with standard techniques in molecular biology such as electrophoresis, PCR, recombinant DNA technology, DNA sequencing, and bioinformatics.
Prerequisites: 𠇌” or better in Biology 3403 or consent of instructor.

4451 Principles of Ecology (3-3). Examination of basic ecological concepts and principles of the ecosystem and biogeochemical cycles, with particular emphasis on the organization and energetics of populations at the species, interspecies, and community levels in aquatic and terrestrial environments.
Prerequisites: Credit for two semesters of biology for majors (Biology 1306/1106, 1307/1107, 1411, 1413), and Mathematics 1314 1342, or higher (e.g. Mathematics 1316, 2312, 2413, 2414) or consent of instructor.

4480 Introduction to Biometry (3-2). An introduction to the application of statistics to biological research. This course will include an introduction to probability, sampling theory, and hypothesis testing. Emphasis will be on common statistical techniques for biological research.
Prerequisites: Mathematics 1314 or equivalent. Mathematics 2312 or 3321 are recommended.


A·rach·noid mat·er

Q. What is the treatment for an arachnoid cyst? My 15 year old son has just been diagnosed with an arachnoid cyst. What is the treatment? Is an operation necessary?

Q. info on arachnoid cyst in the right posterior fossa

UNE. Basically it's like a small sac filled with fluid. The problem is that the skull is a rigid closed space, which means that if there's something other than the brain, it'll occupy space, usually on expense of the brains' space. These kinds of problems are often referred to as "space occupying lesion".

It's usually congenital (i.e. develops during pregnancy), and even when it cause symptoms they develop slowly.

YOu can read more here (http://en.wikipedia.org/wiki/Arachnoid_cyst)

Q. Is there any problem, if an arachnoid cyst ,2cmx1.5cm size, rostral to cerebellar region left untreated? symptoms: repeated headaches, twitching of muscles, tiredness


La biologie

Apparence

Shockarachnids resemble largely oversized spiders with eight red eyes, eight claw-tipped jointed legs and a large abdominal section. They have a pair of fangs that are able to protrude from their "mouths" and emit a highly-charged current of red electricity that can be applied to a selected target. Their abdomens also have a built-in steel spool producer hidden in the very tip.

A larger version of the Shockarachnids with retractable wheeled feet, most likely the leader appeared in "Diamond Bit".

Comportement

Shockarachnids use their electrical bites to cause other mechanical creatures, namely Trux and Tools alike to malfunction they also produce a type of web possibly made out of flexible steel fibers capable of being used in construction during builds. The metallic silk also exudes a strong magnetic field that can trap other living organisms made out of metal and make getting out of a web next-to-nigh-impossible.


Voir la vidéo: Bruits de FLE Quel est cet animal? les animaux domestiques (Août 2022).