Informations

La povidone-iode qui pénètre à travers la peau reste-t-elle dans le corps (cellules, foie, etc.) ?


Ici, il est écrit sur la povidone iodée :

« Voie d'élimination : la povidone-iode est destinée à une application topique et n'est pas éliminé"

« Autorisation : Povidone-iode est destiné à une application topique et n'est pas éliminé"

"Métabolisme : Povidone-iode n'est pas absorbé ou métabolisé"

Maintenant, la povidone-iode est un antiseptique très répandu utilisé directement sur les plaies ouvertes et il y a des cas de personnes l'utilisant comme désinfectant avant et après le microneedling (c'est-à-dire : induire des micro-blessures avec un dermaroller sur la peau) qui assure la pénétration de la substance à travers la peau et la circulation sanguine et dans le corps.

Que se passe-t-il une fois qu'il est à l'intérieur du corps - même si une partie est excrétée, que se passe-t-il avec le reste qui ne l'est pas ? est-ce qu'il s'attarde pour toujours dans le corps (cellules, foie, etc.) ?


Votre source (DrugBank via PubChem) décrit les informations pharmacocinétiques typiques (ADME, absorption, distribution, métabolisme, excrétion) sur la Providine-Iode, en supposant qu'elle n'est pas absorbée. C'est vrai, une chose qui n'est pas absorbée n'a pas de volume de distribution, n'est pas métabolisée et n'est pas éliminée.

Bien que la providine-iode ne soit pas absorbée telle quelle, l'iode l'est.

Extrait de l'information médicamenteuse Lexicomp pour les prescripteurs :

Absorption : Absorbé par voie systémique sous forme d'iode ; la quantité dépend de la concentration, de la voie d'administration, des caractéristiques de la peau

Les autres propriétés pharmacocinétiques sont identiques à celles de l'iode. Il peut être absorbé par la thyroïde. La clairance est principalement inchangée (sous forme d'iode) par les reins.

L'absorption par la peau sous forme d'iode et l'élimination par les reins sont les raisons des précautions de prescription :

  • Utiliser avec prudence chez les patients présentant des brûlures (absorption excessive)
  • Utiliser avec prudence chez les patients atteints d'insuffisance rénale (altération de l'excrétion)
  • A utiliser avec prudence chez les patients présentant des troubles thyroïdiens (repris par la thyroïde)

Ce rapport de cas de toxicité de l'iode suite à une administration prolongée de povidone iodée est disponible sur pubmed central. C'est des années 80, mais c'est toujours d'actualité et la section commentaires a un bon aperçu :

Les rapports d'absorption d'iode à partir d'une solution topique de povidoneiode suggèrent que l'absorption est améliorée lorsque le composé est appliqué sur une peau dénudée, des surfaces muqueuses avec une capacité d'absorption élevée ou de vastes zones de peau intacte. Les preuves de l'absorption d'iode comprennent des concentrations sériques d'iode documentées et des anomalies de la fonction thyroïdienne.


Questions sur la pratique de la biologie

Le glucose est trop gros et polaire pour se déplacer rapidement à travers la membrane cellulaire par simple diffusion.

Typiquement, la concentration de glucose à l'extérieur de la cellule est plus élevée qu'à l'intérieur de la cellule.

Étant donné que le glucose descend un gradient de concentration en entrant dans la cellule, le processus ne nécessite pas d'ATP.

Les hormones se déplacent dans le système circulatoire, agissant comme des molécules de signalisation vers des organes/cellules spécifiques.

Un stéroïde n'est pas une protéine membranaire.

Une protéine intégrale ne peut pas facilement quitter la membrane cellulaire et serait donc une mauvaise molécule de signalisation.

Les protéines liées aux lipides restent dans la bicouche phospholipidique par les queues d'acides gras des phospholipides. Ils seraient également de mauvaises molécules de signalisation.

La pression hydrostatique est la pression qu'un liquide exerce sur son récipient et reflète le volume de liquide dans un espace.

La pression osmotique est la pression requise pour empêcher le mouvement à travers une membrane semi-perméable et reflète la teneur en protéines du sang.

Les villosités sont des plis macroscopiques de tissus

Les microvillosités sont des replis de la membrane cellulaire qui augmentent la surface cellulaire mais ne sont pas responsables du mouvement

Tout d'abord, sachez que cette question vous demande d'identifier un composant moléculaire probable du noyau, l'ADN. L'ADN est en grande partie composé des nucléobases Adénine, Guanine, Cytosine et Thymine.

Lorsque ces bases sont attachées à un fragment ribose, le sucre à cinq carbones décrit dans la question, elles sont appelées "nucléosides" et sont nommées adénosine, guanosine, cytidine et thymidine.

Il existe deux grandes catégories de nucléobases. Les pyrimidines sont constituées d'un noyau hétérocyclique à six chaînons de carbone et d'azote avec diverses substitutions sur ses quatre atomes de carbone. Les purines sont constituées d'une pyrimidine et d'un cycle imidazole constitué de deux azotes et d'un atome de carbone.

L'adénosine et la guanosine sont des nucléosides fabriqués à partir de purines, tandis que la thymidine et la cytidine sont fabriquées à partir de pyrimidines.

Le RE lisse est responsable de nombreuses fonctions, y compris la production de divers produits lipidiques et la dégradation d'hormones stéroïdes telles que la testostérone. Les étapes clés de la synthèse du cholestérol se produisent dans le RE lisse.

L'insuline est une hormone peptidique, qui est un produit de la traduction de l'ARNm, qui se produit dans le cytoplasme.

La glucose-6-phosphatase hydrolyse le glucose-6-phosphate en une molécule de phosphate plus du glucose, qui peut ensuite être utilisé par les cellules pour générer de l'énergie.

Sans cette enzyme, la gluconéogenèse ne peut pas être achevée.

La glycolyse ne serait pas affectée et la tolérance au glucose devrait être normale.

La glycogénolyse produit du glucose-6-phosphate à partir des réserves de glycogène dans le corps pendant les périodes de jeûne ou lorsque la glycémie est basse. Cependant, sans glucose-6-phosphatase, le glucose ne peut pas être fabriqué à partir de glucose-6-phosphate. Par conséquent, la dégradation du glycogène est altérée chez ces individus.


Types d'ankylostomes

Il existe différentes espèces d'ankylostomes. Ceux qui infectent les gens pénètrent généralement dans la peau sous forme de larves, voyagent à travers le corps et se fixent à l'intestin grêle. C'est là qu'ils vivent et deviennent des vers adultes. Un type d'ankylostome, cependant, peut vous infecter si vous mangez ou buvez quelque chose qui a ses larves.

D'autres types d'ankylostomes (y compris A. braziliense et A. caninum) infectent principalement les chiens et les chats. Mais ils peuvent aussi infecter les humains. Ils vivent dans votre peau et y causent des problèmes.


Thérapie de photobiomodulation

La PBM a été définie comme une forme de luminothérapie qui utilise des sources lumineuses cohérentes (lasers), des sources lumineuses non cohérentes constituées de lampes filtrées ou de diodes électroluminescentes (LED) ou parfois une combinaison des deux, dans le spectre visible et NIR. Il s'agit d'un processus non thermique impliquant des chromophores endogènes provoquant des événements photophysiques (c'est-à-dire linéaires et non linéaires) et photochimiques à diverses échelles biologiques 4 . L'utilisation créative des thérapies à base de lumière dans le traitement de diverses conditions physiopathologiques après son introduction en tant que modalité thérapeutique par Endre Mester en 1967 a attiré l'attention des chercheurs du monde entier au cours des dernières décennies. Depuis lors, le domaine de la PBM n'a cessé de progresser et est largement utilisé pour le traitement de diverses affections, notamment la cicatrisation des plaies, les lésions musculaires et nerveuses 3, 5, 6, la réduction de l'inflammation et de la douleur 7, la restauration de la fonction et le photorajeunissement. 8 . Le traitement à base de lumière peut être utilisé dans deux applications thérapeutiques complètement différentes mais complémentaires, à savoir la thérapie PBM et la thérapie photodynamique (PDT). Le PBM diffère des autres traitements à base de lumière, car il ne fait pas d'ablation et ne repose pas sur le chauffage. Il diffère également de la PDT, qui est basée sur les effets de la lumière pour exciter les chromophores endogènes ou les photosensibilisateurs non toxiques délivrés de manière exogène et réagir avec l'oxygène ambiant pour produire des espèces réactives de l'oxygène (ROS) qui peuvent tuer les micro-organismes infectieux et les cellules cancéreuses ou détruire les tissus indésirables. (néovascularisation des choroïdes et plaques althérosclérotiques des artères) 3 . L'éradication des micro-organismes sans les amener à développer une résistance couplée à la délivrance d'un traitement indolore par les thérapies à base de lumière fait naître de nouveaux espoirs pour la cicatrisation des plaies chroniques.


91 commentaires sur &ldquo Parlons franchement des biofilms : une nouvelle réponse pour traiter la maladie de Lyme ? &rdquo

Le thé Cistus Incanus est complètement naturel et très efficace pour détruire le biofilm de Bartonella. Je ne sais pas si cela fonctionne avec Borrellia mais il y a de bonnes chances. Cependant, toutes les marques ne fonctionnent pas. Celui qui fonctionne à coup sûr est Biopure. Je ne suis affilié à aucune entreprise et n'ai aucun intérêt commercial. Je suis juste un patient qui guérit d'une infection à Bartonella très grave et de longue durée en utilisant plusieurs teintures à base de plantes puissantes et du thé de ciste.

Depuis combien de temps prenez-vous le thé et quand avez-vous commencé à voir des résultats ?

salut
Comment savez-vous que cela fonctionne pour la bartonella ? Y a-t-il eu des études? Je suis intéressé à essayer s'il y a de la science derrière cela. [email protected]
Merci


Je viens de tomber sur cet article de Biofilm :
“Peppermint-Bombs-Blast-Bacterial-Biofilms” :

Salut. Il existe une étude sur l'élimination du biofilm des spirochètes de Lyme avec des feuilles de cassia et de laurier. Ils ont essayé d'autres trucs, mais ces deux-là se sont débarrassés de 20 à 30 pour cent du biofilm.

La feuille de laurier (non consommée) est quelque chose à ajouter quotidiennement au traitement de Lyme. Sa forte teneur en eugénol en est la cause. Il existe également d'autres documents de recherche montrant que l'eugénol a un effet sur d'autres bactéries.

Cassia est la cannelle de cuisine. Pas génial pour votre foie en grande quantité. La cannelle de Ceylan ou l'huile d'écorce de cannelle sont plus faciles à utiliser.

Aussi pour la fatigue, le cuivre ionique appliqué au poignet ou sous les pieds fait tomber le spirochète des globules rouges. Il doit être ionique. Le système immunitaire se contente alors de le manger.

La stévia est également utilisée. Il débranche le mécanisme défensif utilisé par Lyme pour fermer les tubules au-dessus des kystes. Stevia inverse cela.

De plus, le Kudzu sous forme de comprimés change considérablement la maladie. Il agit pendant 4 à 6 mois, désenflamme le SNC.

Salut Ro, merci pour les bonnes informations! Pourriez-vous s'il vous plaît fournir une marque de cuivre ionique si cela ne vous dérange pas? De quelle forme de stevia parlez-vous (c.-à-d. teintures, huile essentielle, gélules) ? Je n'avais jamais entendu parler du kudzu. Savez-vous aussi ce qu'il est bon de prendre pour Bartonella ? Merci de bien vouloir

C'est pour Cindy. Mon cœur va vers toi parce que tu me ressembles. Le mien a commencé vers le printemps 2019. J'ai eu une piqûre de tique et une autre piqûre d'insecte qui était infectée, mais je ne l'ai pas fait vérifier parce qu'il n'y avait pas de cible. Puis les problèmes ont commencé. J'ai d'abord remarqué les points noirs sur mon dos qui ressemblaient à des grains de beauté ou à des points noirs qui n'étaient jamais là auparavant. Je me réveillais avec ce qui ressemblait à de petites piqûres d'insectes. Je suis allé chez Drs, ils ont dit que j'avais des punaises de lit. L'exterminateur était venu et nous n'avions pas de punaises de lit. Les démangeaisons intenses, rampant sous ma peau et les morsures ont continué à empirer. Je suis allé chez un dermatologue, j'ai dit que j'étais mordu dans le jardin. Je suis allé aux urgences, ils ont dit qu'ils ne pouvaient pas m'aider et j'ai insisté pour un test de Lyme. Ils n'ont fait que le test de base, il est revenu négatif. Je suis allé à mon dr primaire. Elle a fait le western blot qui est revenu positif. A été sous antibiotiques pendant plus d'un mois, ils n'ont rien fait. J'ai commencé à perdre mes cheveux, ils sont devenus secs comme si de la paille avait perdu des tonnes de poids, il y avait des débris dans mon lit et des filaments provenant de ma peau. Certains sont douloureux parce que la kératine et le collagène pénètrent, mais il pourrait aussi y avoir des parasites que j'ai vus après avoir trempé dans du sel d'Epson et d'autres huiles essentielles. Étant donné que Lyme entraîne des co-infections, je pense que j'ai une infection cutanée fongique et bactérienne. J'ai fait des recherches et découvert que j'ai peut-être quelque chose appelé Morgellons qui, selon certaines recherches, est lié à la maladie de Lyme. Les filaments contiennent les spirochètes. Je ne dors pas avant 4 et 5 heures du matin. Je suis épuisé et dans une douleur atroce tout le temps. Je fais beaucoup de recherches et je vois un médecin homéopathe qui m'aide, mais je trouve aussi ce qui fonctionne pour moi. Il y a un savon de débriefing cutané que j'achète chez Richard Kuhns. Regarde-le. Il a un appel tous les dimanches à 16h où les personnes qui souffrent peuvent appeler et parler aux autres et à lui parce que c'est une maladie très isolante et peut vous faire croire que vous êtes fou, mais vous ne l'êtes pas. C'est réel. Je m'améliorais en utilisant les 5% d'iode et d'argent colloïdal de lugol. Maintenant, je prends la lumbrokinase et la serrapeptase et tant d'autres choses. J'essaie de manger de l'ail cru tous les jours et de prendre du glutathion. Je ne vais toujours pas bien à 100 %, mais je vais au moins à 90 % mieux. Au moins, l'exploration s'est arrêtée. Je suis désolé que vous traversiez cela et j'espère vraiment que vous recevrez ce message. Recherchez vos symptômes et faites ce qui est le mieux pour vous. Comme vous, j'ai un mari qui me soutient et qui a été une bénédiction. Prenez soin de vous et n'abandonnez pas.

Merci pour vos mots! Cela a été si difficile. Je n'ai pas encore trouvé de docteur, mais j'ai commencé à prendre de la monolaurine, de l'ail et de l'argent. Je vais mieux. Pas à 100% mais mieux. Je ne comprends pas pourquoi ces médecins réagissent et traitent les patients de cette façon ? Ils ont prêté serment. On a presque l'impression qu'il y a un agenda derrière tout ça. Merci encore! Cindy

serrapeptase pour dissoudre le biofilm suivi d'oxygène hyperbare pour faire exploser les spyrochètes……hyperbaric chicagoland.com

Vous décrivez la symptomatologie classique de la maladie de Morgellons. Je fais des recherches sur ce trouble complexe depuis 3 ans et j'en ai peut-être vu des preuves chez quelques chiens et chats. Malheureusement, la plupart des médecins, y compris les spécialistes en dermatologie, rejettent toute personne présentant votre symptomatologie comme souffrant d'un trouble psychologique appelé "délire de parasitose" et réfèrent ces pauvres humains souffrants à un psychiatre. Pas encore de réponses fermes !
T J Dunn, DMV

J'ai eu Lyme en 2011. Je suis allé sous doxy pendant 4 semaines et ça n'allait pas mieux après ça. Mon chiropraticien a suggéré d'utiliser la thérapie au laser infrarouge rouge. Le protocole provenait d'un médecin du Connecticut qui avait beaucoup d'expérience avec Lyme. La différence était la nuit et le jour. Il pénètre profondément dans le corps et il n'y a aucun souci à propos d'un biofilm. J'ai eu environ 5 traitements et le Lyme était parti. Je me sentais presque à 100%, mais j'ai été retesté par mon médecin et mon chiropraticien avec des tests de kinésiologie. Jusqu'à présent, ça s'est bien passé.

Je viens de voir ton post. J'aimerais savoir quel protocole le médecin a recommandé avec la thérapie au laser infrarouge rouge.

Pourriez-vous s'il vous plaît vous en dire plus sur le médecin qui utilise la dernière thérapie infrarouge ? Où il se trouve et son nom pour que je puisse l'appeler ou au moins me renseigner sur ce genre de thérapie. Au cours de toutes mes années de recherche pour trouver un traitement pour mes filles atteintes de Lyme, je n'ai jamais entendu parler de celui-ci.

Merci beaucoup,
Kelly

Bonjour, puis-je vous demander le nom de votre chiropraticien et son emplacement.
Merci
Brian

Je suis très intéressé par le protocole que vous avez utilisé si cela ne vous dérange pas de partager ou le nom du docteur. J'ai du Lyme depuis 3 ans et je ne prends rien pour le biofilm. J'ai maintenant Lyme qui affecte mon oreille et mes nerfs. Toujours à la recherche d'un médecin. Toute aide que vous pouvez m'apporter est très appréciée. Devenir très inquiet car c'est aussi dans mes articulations, mais quand cela affecte le système nerveux, c'est effrayant. Merci encore pour toute aide.

Pouvez-vous me dire votre nom de docteur dans le Connecticut ?

Quelqu'un a-t-il entendu parler du thé de ciste pour casser le biofilm ? SI UN BIOFILM BUSTER FONCTIONNE, DEVEZ-VOUS AUSSI PRENDRE DES ANTIBIOTIQUES POUR QUE LORSQUE LE BIO FILM EXPOSE LES BACTÉRIES PEUVENT ÊTRE TUÉES ?

Oui, j'ai commandé le thé très rare. C'est horrible. Pire, il faut en boire de grandes quantités pendant une période prolongée pour qu'il "fonctionne".

Essayez de rechercher les avantages de l'AIL, comment cela peut vous aider. Il y a de nombreuses années, j'ai regardé un documentaire sur la maladie de Lyme, et à la fin ils mentionnent l'ail. AIL FRAIS.

Veuillez envoyer toute nouvelle information sur l'élimination du biofilm sur le corps et ajoutez-moi à votre liste. Merci!!

Avez-vous entendu parler de quelqu'un au sujet d'informations sur l'élimination du biofilm?

S'il vous plaît envoyez-moi toutes les informations que vous avez sur le biofilm. Je souffre de douleur chronique depuis plus de 2 ans et demi maintenant sans aucun soulagement et rien n'apparaît sur les scanners et aucun médicament n'a fonctionné non plus. Je travaille maintenant avec le guérisseur à distance qui dit que c'est probablement ce à quoi je fais face. Ma douleur chronique dans mon bas-ventre jusqu'au plancher pelvien est parfois absolument insupportable. J'ai perdu toute qualité de vie.

Il y a environ 8 ans, j'ai obtenu le film: Under Our Skin de la bibliothèque publique gratuitement à regarder et j'ai appris plus de ce film que ce site ici. Vers la fin du film, vous verrez le médecin et ses images au microscope prouvant qu'il y avait des colonies de biofilm de Borrelia burgdorferi qui étaient la cause de la maladie de Lyme chronique. L'argent Bountico à haute résistance dix mille parties par million fait un trou dans le biofilm et pénètre à l'intérieur et tue les habitants. Faites-vous des recherches : Lymes ms biofilm argent

Merci pour l'intérêt. Malheureusement, le composé Agilyte, bien qu'efficace contre le biofilm de la bactérie, s'est avéré toxique pour la consommation humaine et n'est pas un candidat approprié pour une utilisation thérapeutique. Agile et Bay Area Lyme restent tous deux déterminés à explorer d'autres voies prometteuses dans la recherche thérapeutique. Alors que nous rencontrerons inévitablement des déceptions dans la recherche de solutions innovantes, il est important que nous soutenions de nouvelles approches de recherche pour lutter contre la maladie de Lyme.

Bio-fibrine et forte dose de serrapeptase.

Ajoutez également mon nom s'il vous plaît, je traite avec Lyme depuis un certain temps. Mais jamais été traité pour le biofilm. Merci beaucoup. Chaque pépite est si utile lorsque vous vous battez pour rester en vie.

Je suis actuellement traité de manière agressive pour Lyme avec 2 antibiotiques, un médicament contre le paludisme et un médicament contre les champignons. Je l'ai pris un mois et je suis devenu très malade, des nausées, des maux de tête et une incapacité à manger. J'ai perdu 10 livres en quelques semaines. Est-ce une réaction normale ? Je prends aussi du glutathion et maintenant j'ai un haut-le-cœur à chaque fois que je le prends et j'en ai une indigestion.

Qu'en est-il de l'iode de potassium à 2 % de Lugol, cela a-t-il été étudié ? Lugol’s Iode a-t-il été utilisé dans le traitement du paludisme ? Je pense avoir lu que c'était plus efficace que les médicaments. L'iode de potassium de Lugol tue-t-il les bactéries à Gram négatif et à Gram positif ? L'huile de ricin est-elle utilisée comme support pour certains types de médicaments chez les patients cancéreux. L'huile de ricin est-elle bonne seule ? L'iode de Lugol est-il efficace avec une combinaison d'huile de ricin et d'iode de potassium de Lugol sur la peau ? Je crois avoir lu que l'huile essentielle de cannelle était efficace pour dissoudre le biofilm – je me demande si c'est le cas ? Je pense que c'était dans une solution d'iode. Peut-être google pour enquêter.

Bobby oui. S'il vous plaît continuez. C'est exactement comme j'étais. Continuez à traiter. Vous l'obtiendrez en rémission

Allez sur Wikipedia et lisez le terme médical : herxheimer. Probablement le mot le plus important dans le dictionnaire médical avec seulement un petit pourcentage devrait connaître sa signification.

Allez sur Wikipédia et tapez le mot : herxheimer. C'est le mot le plus important que je connaisse dans l'industrie médicale et sa signification et sa signification sont inconnues d'un pourcentage énorme de ceux de l'industrie. Essayez-le et demandez à vos médecins et infirmières. Allez le lire par vous-même. Sans la compréhension de ce mot, beaucoup de gens arrêtent de prendre des choses qui les aideront et blâment la chose qu'ils prennent pour les rendre plus malades.

A-T-ELLE DÉJÀ ÉTÉ ESSAYÉE UNE FORME D'ÉRADICATION DES RAYONNEMENTS SUR UN BIOFILM ISOLÉ ?

Je travaille avec Stevia, cultivée en hydroponie avec de l'argent comme l'un des nutriments. J'aimerais voir si nous pouvons tester cela sur des chiens qui, selon nous, pourraient avoir la maladie de Lyme. Pas encore prêt à essayer avec les humains en raison des effets secondaires possibles de cette Stevia.

Bonjour, je souffre de Lyme depuis 24 ans,

Je souffrais de la maladie de Lyme depuis mon enfance 24 ans, et je n'ai trouvé ni solution ni aide dans mon pays.

Je cherche désespérément toute sorte d'aide ou de conseils, comment combattre ou comment se remettre de cette maladie.

S'il y a une chance ou une solution pour un traitement, ou si vous connaissez un médecin spécialiste de la maladie de Lyme en Europe, écrivez-moi ! Aidez-moi, s'il vous plaît!

Salut Mihaly, Malheureusement, la sensibilisation et la compréhension de la maladie de Lyme ne se développent que lentement, mais elles se développent et il existe des moyens d'obtenir de l'aide. Nous vous encourageons fortement à consulter l'outil de référence des médecins de l'International Lyme and Associated Diseases Society (ILADS), il s'agit d'une base de données internationale et peut vous aider à trouver un spécialiste dans votre région. Vous pouvez également rechercher des groupes de soutien locaux pour la maladie de Lyme, car ces communautés peuvent également proposer des suggestions d'experts et de ressources locaux. Nous vous souhaitons une bonne santé et espérons que vous trouverez les soins dont vous avez besoin.

Il existe de nombreux groupes sur Facebook avec des personnes qui peuvent vous guider pour trouver de l'aide.

Je comprends ce que vous pensez que je souffre de la maladie de Lyme chronique à un stade avancé depuis plus de 20 ans ! Je recommanderais le Dr Klinghardt. Il a 3 bureaux en Europe-il est un Lyme Literate MD originaire d'Allemagne. Google : Sophia Health Institute c'est son site internet. Bonne chance à toi!

Je ne suis pas un professionnel de la santé et je n'ai pas Lyme. Pas non plus un vendeur mais j'ai pylori [infection bactérienne dans le tube digestif] en cours. Mais je vois des suppléments utiles que vous pouvez essayer.

1. Interfase Plus (cela brise le biofilm)
2. Monolaurine (dérivé d'huile de noix de coco) ou vous pouvez utiliser votre antibiotique habituel

Attention : commencez toujours par une très petite dose et augmentez-la progressivement. Certains microbes présentent des effets de mort très désagréables. Je vous souhaite une bonne santé.

Google le protocole de sel. Faites cela pendant deux semaines. Ensuite, faites le plein de probiotiques pendant deux semaines. Mangez des aliments entiers. Prenez un adaptogène comme le basilic sacré ou le ginseng rouge coréen. L'idée est d'activer le système immunitaire. L'adaptogène augmentera ou diminuera votre réponse immunitaire selon les besoins. Se reposer. Prenez également de l'huile de CBD et de l'huile de nigelle. C'est ce que j'ai fait pour sauver ma petite fille de Lyme et ça a marché.

Je vis aux Pays-Bas et j'ai eu Lyme pendant 2 ans. J'ai utilisé Monolaurine 600 m. capsules 3 x par jour pendant 6 mois, puis réduit progressivement. Je n'ai plus de symptômes 3 ans plus tard avec une seule gélule d'entretien de 300 mg. par jour. J'ai fait d'autres choses aussi, mais c'est ce qui m'a le plus aidé.

Bonjour, je suis une victime de Lyme intéressée par votre aide ou si vous fournissez des informations pour aider de quelque manière que ce soit. Nous sommes désespérés pour le soulagement. Merci pour votre travail.

Essayez de trouver un praticien ondamed. C'est un appareil qui tue le bug malgré les biofilms. Il vous dira quel est le niveau de votre infection et même quelles infections vous avez.

Toute ma famille souffre de cette maladie, y compris un gamin de 11 ans à 10 ans. Cela m'intéresse beaucoup, n'hésitez pas à m'ajouter à votre liste. Merci pour vos recherches.

Meilleurs voeux, Irina, à toi et ta famille. Nous transmettrons certainement vos coordonnées à l'équipe de recherche.

Je n'habite pas dans la Bay Area mais sur la côte Est. Je suis désolé pour le retard de votre financement mais si cela repart, je suis intéressé par votre étude si possible. Si non, connaissez-vous des études similaires de cette façon? Souffrant depuis plus de 10 ans avec peu de chance de briser le biofilm. Pouvez-vous me dire où trouver l'argent ionique dont vous parlez ? Merci!

Bonjour Patti, Nous transmettrons certainement vos coordonnées aux chercheurs pour la reprise de l'étude. Dans l'intervalle, vous trouverez peut-être quelques suggestions sur la façon de trouver d'autres études et essais cliniques à partir de cet article plus tôt ce printemps. (La dernière section parle de diverses bases de données qui suivent les études actives. Meilleurs voeux.

J'aimerais que mon contact soit ajouté à toute étude future. Je souffre beaucoup de Babesia très probablement qui me vide lentement de la vie et de la volonté.

Nous transmettrons absolument votre intérêt et vos coordonnées aux chercheurs et vous souhaitons santé et rétablissement.

Les ions d'argent éclatent à travers les biofilms bactériens. Un certain nombre de nouvelles études démontrent de manière concluante que l'argent antimicrobien traverse les biofilms bactériens et peut même empêcher les microbes de former des biofilms. C'est une nouvelle importante car les biofilms sont des structures protectrices de type «fort» érigées par des colonies d'agents pathogènes afin d'échapper aux effets des antibiotiques.

Voici ce que la recherche clinique actuelle démontre sur cette qualité la plus remarquable de l'argent antimicrobien…

De Steve Barwick, auteur de Le manuel ultime de l'argent colloïdal

On estime que jusqu'à 80 % de toutes les infections impliquent des biofilms, y compris, mais sans s'y limiter, les infections des voies urinaires, les infections des cathéters, les infections de l'oreille moyenne, les infections de la plaque dentaire, la gingivite (c'est-à-dire les infections des gencives), la sinusite chronique, les infections des brûlures, infections osseuses et certaines infections cardiaques et pulmonaires.

« Les biofilms bactériens sont essentiellement des « villes visqueuses » d'agents pathogènes protégés par une « matrice extracellulaire » constituée de (et maintenue par) des protéines et des polysaccharides communément appelés substances polymères extracellulaires (c'est-à-dire EPS). Après avoir adhéré à une surface, les bactéries commencent à sécréter les protéines et les polysaccharides qui sont à leur tour utilisés pour construire la matrice protectrice autour de la colonie bactérienne au fur et à mesure de sa croissance. Cela agit à son tour comme un «fort», pour ainsi dire, rendant les colonies d'agents pathogènes beaucoup plus difficiles à tuer, même avec les antibiotiques les plus puissants.

« Ces biofilms bactériens sont l'un des principaux moyens par lesquels les bactéries sont capables de vaincre les effets des antibiotiques, autrement que par mutation. Heureusement, les chercheurs découvrent que l'argent colloïdal - sous forme d'ions d'argent - peut altérer efficacement les biofilms bactériens en déstabilisant la matrice extracellulaire protectrice construite autour d'eux. En d'autres termes, les ions d'argent perforent essentiellement les parois du "fort, " provoquant l'effritement des murs et exposant les agents pathogènes qui se cachent à l'intérieur. ”

Une autre étude publiée dans la revue Agents antimicrobiens et chimiothérapie (décembre 2005, American Society for Microbiology), a révélé que la matrice extracellulaire autour des biofilms de l'épiderme de Staphylococci s'est avérée « notablement altérée » par de très faibles niveaux d'ions argent. Selon les auteurs de l'étude, les ions d'argent déstabilisent les substances polymériques extracellulaires (c'est-à-dire EPS) dont la matrice de biofilm est construite et maintenue ensemble. Les auteurs de l'étude déclarent :

Nos études AFM sur les forces intermoléculaires au sein des substances polymériques extracellulaires des biofilms de S. epidermidis RP62A et S. epidermidis 1457 suggèrent que les ions argent peuvent déstabiliser la matrice du biofilm en se liant aux groupes donneurs d'électrons des molécules biologiques.

« Cela entraîne une réduction du nombre de sites de liaison pour les liaisons hydrogène et les interactions électrostatiques et hydrophobes et, par conséquent, la déstabilisation de la structure du biofilm »

Après l'ajout d'ions d'argent et dans les 60 minutes suivant le contact, la structure globale du biofilm a été partiellement détruite et la structure interne du biofilm a été exposée.

"Il y avait également des quantités importantes d'EPS autour de la colonie de biofilm endommagée, confirmant l'effet des ions argent sur la matrice de biofilm cultivée."

Maintenant, c'est une bouchée, n'est-ce pas? Mais en clair, les auteurs de l'étude disent, essentiellement, que les ions d'argent déstabilisent les biofilms par un processus électrochimique qui prive finalement les biofilms de leur intégrité structurelle. La matrice extracellulaire, ou «fort» qui a été construite autour des colonies de biofilm bactérien commence à se désagréger, exposant ainsi les agents pathogènes. Il est important de noter que les ions d'argent peuvent accomplir cela dans les 60 minutes suivant l'exposition aux biofilms, et à des niveaux très faibles.

Les auteurs de l'étude se sont concentrés sur deux souches différentes de Staphylococci epidermis - une bactérie Staphylococcus de la peau très similaire à Staphylococcus aureus de la renommée du SARM. D'autres agents pathogènes tels que Psuedomonas aureginosa sont également connus pour protéger leurs colonies des effets des antibiotiques avec des biofilms.

Dans une autre étude publiée dans la revue Colloïdes et surfaces B : Biointerfaces, (Vol. 79, Issue 2, Sept. 2010), intitulé « Silver Nanoparticles Impede Biofilm Formation by Pseudomonas aeruginosa and Staphylococcus epidermidis », il a été démontré qu'une inhibition stupéfiante de 95 % de la formation de biofilm pouvait être obtenue en 24 heures simplement en traitant le micro-organisme Pseudomonas avec des nanoparticules d'argent. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles l'argent colloïdal est également si efficace contre les infections à Pseudomonas.

La plaque dentaire est également un biofilm protecteur produit par les agents pathogènes dentaires. Il est intéressant de noter que dans le passé, il a également été démontré que l'argent, à la fois dans des études sur des animaux et dans la recherche d'un brevet dentaire, aidait à débarrasser les dents de la plaque.

Même les bactéries E. coli sont connues pour produire des biofilms. Et bien sûr, E. coli est un autre agent pathogène connu pour être sensible aux qualités anti-infectieuses de l'argent antimicrobien.

Et dans une autre étude, publiée dans la revue Biofouling, intitulée "Silver Colloidal Nanoparticles: Antifungal Effect Against Adhered Cells and Biofilms of Candida albicans and Candida glabrata", il a été constaté que les nanoparticules d'argent présentaient une activité fongicide contre deux espèces de champignons "à très faible concentration.

Plus important encore, il a été découvert que les nanoparticules d'argent étaient efficaces pour inhiber la formation de biofilms par ces champignons - en d'autres termes, l'argent empêchait les champignons de former des biofilms. Cependant, les chercheurs ont découvert que dans le cas de ces deux champignons, les nanoparticules d'argent n'étaient pas aussi efficaces pour décomposer les formations de biofilm fongique existantes.

Dans une étude plus récente intitulée « Silver Enhances Antibiotic Activity Against Gram-Negative Bacteria » (Science Translational Medicine, juin 2013), les auteurs de l'étude ont révélé que les bactéries traitées à l'argent n'étaient même pas capables de produire un biofilm du tout. , et que lorsque les biofilms résistants aux médicaments étaient traités avec de l'argent, la résistance bactérienne aux antibiotiques était complètement annulée.

"Dans l'ensemble, ce que nous montrons, c'est que de petites quantités d'argent, à des niveaux non toxiques, peuvent être utilisées en conjonction avec des antibiotiques couramment utilisés pour traiter les infections persistantes et pour traiter les infections à base de biofilm, qui sont problématiques pour les implants médicaux", a déclaré l'auteur de l'étude. dit Jim Collins.

Un communiqué de presse de 2001 d'une société appelée NVID International, Inc., développeur d'un produit désinfectant appelé Axenohl, qui est "une technologie antimicrobienne à base d'argent ionique" est également très intéressant.

Axenohl, composé d'argent ionique stabilisé, a été testé dans le système d'eau potable municipal de Grecia, au Costa Rica, qui était devenu non potable (c'est-à-dire non potable) en raison d'une contamination par des bactéries coliformes. En raison de l'utilisation de seulement 78 parties par milliard d'Axenohl dans l'approvisionnement en eau de la ville - une quantité remarquablement faible d'argent - le nombre de bactéries a diminué de plus de 200 CFU (c'est-à-dire des unités de formation de coliformes) par 100 ml d'eau à zéro CFU par 100 ml d'eau, en seulement 10 jours. De plus, « Axenohl a prouvé qu'il contrôlait et réduisait la présence et la croissance du biofilm dans le réseau de distribution de tuyauterie. »

Ainsi, grâce en grande partie aux recherches récentes, il devient de plus en plus clair que dans de nombreux cas, l'argent est capable soit d'inhiber la formation de biofilms bactériens, soit même de traverser et de détruire les biofilms existants, selon le type d'agent pathogène impliqué. C'est une excellente nouvelle, car elle démontre une autre qualité importante de l'argent antimicrobien qui n'est pas possédée par les médicaments antibiotiques sur ordonnance défaillants de Big Pharma. And it offers new hope that antimicrobial silver will ultimately be recognized as the solution to the growing problem of drug-resistant pathogens.


The Healing Mentality

Don’t let the attitude of concerned individuals contaminate your mind. Concern from doctors and loved ones is genuine, but feelings of fear and worry will become toxic and affect your healing process. There is no room for any negativity!

Dr. Christiane Northrup says “Remember, through the Law of Attraction, we create the state of our body by the thoughts we think. Young women should be encouraged to see themselves as strong, resilient, happy, and healthy. This is particularly true of any woman contracting HPV – it is a virus, not a death sentence! Most healthy women will clear the virus successfully from their bodies within two years and never have any cervical abnormalities.”

Surround yourself with loving supportive people and loving thoughts toward yourself. Believe that you have all the power within yourself to heal. The other methods are only there for support.

If you need inspiration for shifting your mentality here are some inspirational writers and speakers on healing through the power of belief and changing thought patterns.

Other considerations are NLP (neuro-linguistic programming) and hypnosis. Both are powerful methods for shifting thought patterns. You can see a qualified practitioner or there are numerous books and audio CD’s available that allow one to practice these techniques on their own.

While working on your mental sphere, take the time to analyze your expectations about yourself and determine your capabilities with a realistic attitude. You may be pushing yourself too much in life and need to slow down and take care of yourself. Christiane Northrup writes that cervical dysplasia results “when a woman is conflicted about wanting to be all things to all people, such as the woman who is a mother, works full time and is worried that she does neither of these jobs well enough.” She explains that disorders of the female organs are the way in which our body speaks to us. “Often they are telling us that we need to heal from a deeper, often unconscious wounding – the ingrained belief that we are never enough and we are somehow tainted.”

Women need to love themselves. Feelings of low self-worth or unrealistic expectations are extremely detrimental to our physical, mental, and emotional health. Explore different ways in which you can open up, love yourself, and accept and respect your sexuality and your sexual organs.

Monitoring Cervical Dysplasia

While you are healing cervical dysplasia, it is important to get a pap smear every six months to one year depending on the severity. You want to keep an eye on the condition to gauge your progress. But bear in mind, the more you see the doctor, the more they will suggest medical treatment. Do not let anyone convince you of going through with surgery if you do not feel that it is right.

You may also want to consider testing for other infections such as candida, yeast, chlamydia, and herpes. These can alter pap smear results. Wait at least three months after infections are cleared up before going in for another pap smear.

If you are on Oral Contraception, Depo-Provera or have an IUD, switch to another method of Birth Control. If you are using one of these methods, it is probably your strongest risk factor in the development of cervical dysplasia. Wait 3-6 months after you have stopped the use of these birth control methods to ensure an accurate pap smear.

To ensure the most reliable pap smear results, wait until the second half of your menstrual cycle – at least five days after the last day of your menstruation. Also, for 48 hours before you pap smear do not have sex, use tampons, or put anything into the vagina – this includes vaginal creams, spermicides, lubricants, and vaginal douches.

Decide What is Right For You

If you believe you have the power within you to heal yourself with natural methods as a support, then by all means, stick with it! Remember, in most individuals, it takes a long time for abnormal cells to progress – You have time to improve your immune system and take the necessary steps to get rid of this condition in a natural, non-traumatic way.

If you are not confident in the efficacy of alternative methods, or you tend to worry a lot about the cellular changes, then make your decisions accordingly. Maybe a natural approach is not for you. You need to be comfortable with your chosen method of treatment. In our society, there are very strong opinions surrounding anything that has to do with cancer. It takes will and determination to break free of these collective beliefs. Assess where you are at and choose a treatment that is right for you.

This is the method I have chosen for myself, and what other women around me are doing and have done to heal themselves. It may not be the route for every woman. Only you know what is right for you, and no one should convince you otherwise.


Les références

Gupta A. The Five Step Guide to Detoxifying Your Body from Drugs and Alcohol. Rehab Center. 2010. http://www.rehabcenter.net/the-five-step-guide-to-detoxifying-your-body-from-drugs-and-alcohol/.

A propos de l'auteur

Michael Takach, Jr.

Mike graduated with a Bachelor of Science degree in Biology from Boston College and is currently in the Doctor of Pharmacy program at the University of New England College of Pharmacy. He expects to graduate in May of 2017. He has a strong passion for public health and is interested in pharmacies that advocate for medication therapy management, disease state management, interprofessional collaborative care, and improving patient health outcomes. Mike provides exemplary patient care at Coastal Pharmacy & Wellness as one of our pharmacy interns.

Clause de non-responsabilité

This site provides general information and discussion about medicine, health and related subjects. The words and other content provided in the site and any linked materials are not intended and should not be construed as medical advice. Information provided here is not meant to be a substitute for professional medical advice, diagnosis, or treatment. If the reader or any other person has a medical concern, he or she should consult with an appropriately-licensed physician or other health care worker.

Where health claims of dietary supplements are referenced, the statements have not been evaluated by the Food and Drug Administration. The products are not meant to diagnose, treat, cure or prevent any disease.


1. Introduction

A considerable amount of research has been conducted on drug delivery by biodegradable polymers since their introduction as bioresorbable surgical devices about three decades ago. Amongst all the biomaterials, application of the biodegradable polymer poly lactic-co-glycolic acid (PLGA) has shown immense potential as a drug delivery carrier and as scaffolds for tissue engineering. PLGA are a family of FDA-approved biodegradable polymers that are physically strong and highly biocompatible and have been extensively studied as delivery vehicles for drugs, proteins and various other macromolecules such as DNA, RNA and peptides [1𠄳]. PLGA is most popular among the various available biodegradable polymers because of its long clinical experience, favorable degradation characteristics and possibilities for sustained drug delivery. Recent literature has shown that degradation of PLGA can be employed for sustained drug release at desirable doses by implantation without surgical procedures. Additionally, it is possible to tune the overall physical properties of the polymer-drug matrix by controlling the relevant parameters such as polymer molecular weight, ratio of lactide to glycolide and drug concentration to achieve a desired dosage and release interval depending upon the drug type [4𠄶]. However the potential toxicity from dose dumping, inconsistent release and drug-polymer interactions require detailed evaluation. Here we present a review on the PLGA primarily as a delivery vehicle for various drugs, proteins and other macromolecules in commercial use and in research. We also present possible directions for future uses of PLGA in drug delivery applications.


Excretion in Fish

Different parts of the body, especially the excretory system, are involved in the removal of waste products produced by metabolism. The process of removing nitrogenous wastes from the body is called excretion. The subsidiary system of excretory function is known as excretory system. These excretory substances are formed by the accrual reaction of amino acids. In the process of deamination, the amino (- NH2) group is separated from the amino acid. Some of these by-products are essential for the body, while others are unnecessary or harmful. Naturally unnecessary and harmful substances need to be removed from the body.

Carbon dioxide (CO2) and water (H2O) are produced in the animal body through the oxidation process and protein metabolism results in the formation of nitrogenous waste products such as ammonia, uric acid, purines, etc. Although carbon dioxide and water are required to control some physiological processes, these substances are considered waste products when accumulated in large quantities and need to be removed from the body from time to time.

In the case of vertebrates, the skin, lungs, liver, and digestive tract help in excretion, but the main organ for this function is the kidney. The excretory system of vertebrates is made up of a pair of kidneys and some adjacent organs. This system is almost the same in all vertebrates. Although the kidneys of all vertebrates are particularly accustomed to the removal of nitrogenous wastes, not all animals have the same organs.

The vertebrate kidney is divided into pronefros, mesonephros, and metanephros according to the condition of nephros in mature animals. Although pronefros is found in all vertebrates in the embryonic state, only in some animals such as Bellostoma, Myxine, etc., it is an effective kidney in adulthood. However, such kidneys are also found in the embryos of reptiles, birds and mammals. Fish have mesonephric type kidneys.

Aquatic animals have no problem removing ammonia. This is why they are called amnotetic animals. Amnotelic organisms include crustaceans, polychaets, teleosts, amphibian tadpole larvae, etc.

There are some animals that live in the water for some time and on land for some time. They convert toxic ammonia in the liver into less toxic ammonia and later it into urea. Urea stays in the body longer than ammonia. Animals whose main excretory substance is urea are called ureotelic animals. Animals such as elasmobranch, amphibians and mammals are ureotelic animals.

Terrestrial animals are not able to remove water from their bodies due to low water content. In this case, the nitrogenous waste material is converted to a less toxic substance called uric acid. It is removed from the body in the form of crystals. Animals whose main excretory substance is uric acid are called ureotelic animals. Insects, gastropods, lizards, snakes and birds are among the ureotelic animals. Because the excretory and reproductive organs of the fish are very close together, so these two systems are collectively called the urinogenital system. However, excretion and reproductive system work separately.

Excretory Products in Fishes

The excretory substances produced by fish are ammonia, urea, uric acid, creatine, creatinine, amino acids and trimethyl amine oxide (especially marine fish). The kidneys, liver, gills and other tissues play an important role in the production and removal of these excretory substances. Protein foods are the main source of nitrogen. Ammonia production from proteins is shown through the following reactions:

Freshwater and saltwater fish`s urine contains very little nitrogen. However, freshwater fish urine contains less nitrogen than salt water. Most of the nitrogen is removed as ammonia through the gills. Highly permeable elements such as urea, amine or amine oxide are removed by the gills, but less permeable nitrogenous elements such as creatine, creatinine and uric acid are mainly removed by the kidneys. The following is a detailed description of ammonia, urea and trimethyl amine oxide:

Ammoniac

Ammonia is the main component produced from nitrogen metabolism. It is a toxic substance formed by the deamination reaction of amino acids. No energy is required to make ammonia from proteins. The process of deamination produces free energy from glutamate. The reaction of glutamic acid dehydrogenase(enzyme) with the transamination system plays an important role in ATP production. NAD + or NADP + is required for glutamic acid dehydrogenase. When the amount of NAD + or NADP + decreases, they enter the oxidative phosphorylation chain.

Because ammonia is soluble in fat, it can spread without losing water. Ammonium (NH4 + ) is instantly converted to ammonia (NH3). The exchange efficiency of NH4 + with sodium absorption through freshwater fish gills has been known. The exchange of NH4 + and Na + plays two roles, namely, the removal of nitrogenous wastes and the support of Na + storage. Very small amounts of ammonia are removed through the kidneys.

Studies by Braunstein (1939), Braunstein and Byechkov (1939) have shown that the main process of making ammonia is the deamination of amino acids through the transaminase system. In carp and other freshwater teleosts, gills act as sources of ammonia (Zydowo 1960, Makarewicz and Zydowo 1962). High activity of adenosine monophosphate amino hydrolase can be observed in the tissues of gills. At first, it is partially involved in the ‍aminatiion of inosine monophosphate in the process of producing aspartate salts from aspartic acid. At the next step deamination of adenosine monophosphate occurs through AMP deaminase as shown in the following flow diagram:

Urea is a nitrogenous compound that is less toxic. It is more soluble in water than ammonia. It is produced from ammonia and carbon dioxide through complex ornithine cycles. It has been found in the blood of marine coelocanth (Latimaria chalumnae) which is probably produced in the liver through the ornithine-urea cycle. However, in the case of teleost, there is disagreement as to whether urea is produced through the ornithine-citrulline-arginine cycle.

Brown and Cohen (1960) failed to detect two enzymes called carbamyl phosphate synthetase and ornithine transcarbamylase in the liver of teleost. These two enzymes are involved in the first two stages of the ornithine cycle. Therefore urea is not produced in the liver of teleost through the ornithine cycle.

Purine is thought to be one of the main sources of urea in fish. Several researchers (Przylecki 1925, Stansky 1933, Brunel 1937) have found evidence of the presence of urate oxidase, allantoinase, and allantoicase in the breakdown of uric acid in the liver of many teleosts. It is considered that urea is produced through a three-step process which is given below:

Trimethyleamine Oxide (TMAO)

It is a mild alkaline non-toxic component producing from nitrogen metabolism. It is found in the blood and body fluids of fish, especially marine fish. It has an osmotic regulating role with urea. Freshwater teleosts contain trimethyl amine oxide at a much lower concentration than marine teleosts. Decreases in the concentration of trimethyl amine oxide have been observed in euryhaline fish, especially in salmon fish (Salmo salar). The amount of trimethyl amine oxide is increased in the tissues of marine phase of euryhaline fish.

Excretion in Fishes

Excretion and secretion control are closely related and in fish it is done through the gills and kidneys. Although gills are the main respiratory organ, they also act as an important excretory and osmoregulatory organs. The kidneys play an important role in removing nitrogenous wastes and maintaining water-salt balance (homeostasis). A kidney has numerous large ducts or nephrons that develop from front to back.

The ducts of the anterior region develop and form pronephroses which are active in the early stages of life. Most of the ducts in the posterior region develop and form mesonephros which become functional in later life. The ancestor of the craniates probably had a set of segmental ducts in the trunk region that formed into the archionephros and opened into an archionepric duct. Archionephros later became distinct and produced Pro, Meso, and Metanephros.

In fish, a functional pronephros is seen which is subsequently replaced by a mesonephric duct. These are exposed to the pronephric duct and later turn into the mesonephric duct. Many ducts in the anterior region of the mesonephros become narrowed and even extinct to form a lymphoid organ. In fish and amphibians, most of the posterior ducts are located behind the pronephros, so their kidneys are called ophisthonephros.

Structure of Kidney of Fishes

Kidneys are two in number with elongated structure. They are located above the alimentary canal and adjacent to the vertebral column. The kidney of teleost is usually divided into two parts, namely the head kidney and the trunk kidney. However, in many species, these areas cannot be separated from the outside. There is no definite difference in the shape of the kidney based on sexes. The kidneys of marine teleost can be divided into following five parts:

Type-1: In this case, the two kidneys are completely integrated. There is no difference between head kidney and trunk kidney. It can be observed in fish of the order Clupeiformes.

Type-2: In this case, the middle and posterior part of the kidney is integrated. There is a clear difference between the head kidney and the trunk kidney. It is found in marine catfish (Plotosidae) and eel (Anguillidae).

Type-3: In this case, only the posterior part of the kidney is integrated. The apex has two narrow branches. The head and trunk kidneys can be clearly identified. It is found in most marine fish of the family Belonidae, Scopelidae, Mugilidae, Scombridae, Carangidae, Cottidae and Pleuronectidae.

Type-4: In this case, the posterior end of the kidney is united. The head and trunk kidneys cannot be separated. Such kidneys are found in sea horse and pipe fish of the family Syngnathidae.

Type-5: In this case, the two kidneys are completely separate. Such kidneys are found in fish of the family Lophiidae.

The first three types of kidneys exist in freshwater teleosts. The fully integrated 1st type of kidney is found in Salmon and Trout of the family Salmonidae. The second type of kidney is found in fish (carp) of the family Cyprinidae. In this case, the middle and posterior part of the kidney are integrated. The free segment of the apex forms the head kidney and the integral part forms the trunk kidney.

In many species, the middle part of the trunk kidney is broad and the posterior part is gradually narrower. Such kidneys are found in Cirrhinus, Labeo et Puntius. The third type of kidney is found in many species under the family Cyprinodontidae, Gasterostidae and Cottidae. In this case, only the back part is united. Some fish such as Mystus, Amiurus et Dactylopterus have such kidneys. In this case, the head kidney is completely separated from the rest of the kidney.

The kidney usually has two mesonephric ducts and each crosses along the outer border of the corresponding kidney and is most clearly seen in the middle and posterior region of the kidney. The two ducts always meet to form a common duct. Such connections occur at the posterior end of the kidney (Mystus) or at a few points between the kidney and the urinary papilla. Before entering the urinary bladder, the two ducts remain separate (Labeo, Cirhhinus).

The common mesonephric duct may enlarge to form the urinary bladder, or it may have a specific sac-like structure on one side of the common mesonefric duct (Puntius). In male fish, the urinary bladder is usually exposed through a normal urinogenital opening and in females it is exposed through a separate urethral opening. The urinogenital opening of the male fish is located at the tip of a papilla.

Urethral opening and genital pores usually exist on the outside but in some species, a small cutaneous cloaca is formed and it is exposed in the ducts. Some species have a pair of abdominal pores on either side of the genital pore. Abdominal pore is a special type of opening that is exposed outside the coelom and the significance of these openings is not known.

Histology of Kidney

Histologically, the trunk kidney consists of numerous nephrons. Each nephron consists of a renal corpuscle or malpighian body and ducts, and their interductal space is filled with unevenly expanded lymphoid tissue. The head kidney is composed of lymphoid, hematopoietic, intrarenal and chromafin tissues (suprarenal) and does not contain renal corpuscles and ducts.

In some species, the lymphoid tissue of the head kidney has a small number of nephrons and collecting ducts. However, glomeruli and renal corpuscles are not usually present. The head kidney has no excretory role. It originates from the pronephric hematopoietic tissue, but in some teleosts, the mesonephros form the frontal growth of the head kidney. Renal material is found in the head kidneys in some teleosts. These look like of masonephric type.

In a freshwater teleosts, a typical nephron consists of the following parts:

(A) A renal corpuscles exists with well-developed blood vessels-rich glomerulus.

(B) A ciliary region of varying lengths which connects the renal corpuscle to the duct.

(C) There is an initial proximal segment with advanced brushborders and numerous lysosomes.

(D) A second proximal segment with rich in numerous mitochondria, exists with a weakly developed brush border.

(E) A narrow ciliated secondary segment exists which is absent in some species.

(F) A distal segment exists consisting of relatively clear cells and long mitochondria.

(G) A collecting duct system exists.

A typical nephron of marine glomerular teleost consists of the following parts, viz

(A) Renal corpuscles with glomeruli

(B) A very short cervical segment

(D) A secondary segment which lies between the 1st and 2nd proximal segments.

(E) Collecting tubule (marine fish does not contain distal segment) and

Marine pleuronectids contain euryaheline glomerular nephron which consists of the following components, viz.

(A) Tiny glomerulus with weak blood vessels

(B) Neck or cervical segment with cilia

(F) A collecting duct system

Also in dipnoid (lung fish) nephrons consist of the following parts, viz

(A) A renal corpuscles consisting of a glomerular rich blood vessels.

(B) A ciliary neck or cervical region

(C) 1st segment of proximal duct that contains small particles like lysosomes

(D) 2nd segment of the proximal duct

(E) Ciliary secondary segment

(G) A collecting duct system

Modification of Kidneys in Fishes

In some teleosts, small glomeruli are seen in the kidneys. Myxocephalus has a low number of glomeruli wtith poorly developed blood vessels. Others, on the other hand, have a very small number of glomeruli (Lophius) and in the mature stage, the glomeruli become ineffective due to disconnection between the glomeruli and the renal tubules. After all, some marine fish (Toad fish-Opsanus), including the Antarctic bony fish, have no glomeruli.

Renal corpuscles are numerous in freshwater fish, usually round in shape, and each contains advanced blood vessels rich glomerulus. The number, size, and shape of the renal corpuscles vary widely in marine fish. Renal corpuscles rich in large and well-developed blood vessels are rarely seen. The kidneys of many marine fish usually have poorly developed glomeruli, which are rich in very few blood vessels and are probably ineffective (Therapon jarbua, Arius, Myxocephalus). These fish may have a small number of medium-sized glomerulus as well as smaller glomerulus.

In some species, there is a central ductless part(Chirocentrus, Tricanthus, Myxocephalus) surrounded by capillary loops. A significant number of marine fish (Porichthys notatuy, Hippocampus et Syngnathus) have completely ‍absent glomerular kidneys.

Lamprey larvae (Petromizonidae) have functional pronephric kidney until they are 12-15 mm long. They have a funnel in the nephrostome that is exposed to the pericardial coelom. The ionic equilibrium control technique of the developing gills and the permeability of the body fluids are determined on the basis of the penetration of the body fluids. Coelomic fluid travels through the glomeruli to the nephrostome.

The glomus is the circulatory component of the pronephric duct that reabsorbs to preserve the blood component and the remaining purified fluid goes to the urino-genital sinuses. During larval development, the openings of the pronephric kidney become extinct in the coelom and mesonephric kidney develops there. Arterial blood filtrates through the glomeruli without any selective reabsorption. Later, salts and other elements are reabsorbed in the convoluted duct.

With some exceptions, such as boffin (Amia) and Gar (Lepisosteus), the nephrostomy opening goes to the anterior coelom. In the mature freshwater ray finned fish, coelom does not connect with the mesonephric kidney. Here excess water circulates from the blood through the glomerulus and salts and sugars are reabsorbed by the epithelium of the renal tubules and enter the bloodstream through the capillaries. A typical freshwater ray finned fish (Actinopterygian) has numerous glomeruli. These are larger than the glomeruli of standard marine ray finned fish and their blood supply is well-developed.

As the kidneys of freshwater fish are larger than the body weight of marine fish, more water flows through this organ. Some freshwater fish species have more than 10,000 glomeruli in a kidney. In contrast, true marine fish have far fewer glomeruli. The salinity of the environment is related to this feature, as marine fish have much lower glomeruli than freshwater salmon (Onchorhynchus) of the same age. Moreover, differences in the diameter of the glomerulius are also observed. Some freshwater fish have a diameter of glomeruus of 47-104 microns (average 71 microns). On the other hand, in some marine fish it is 26-94 microns (average 48 microns).

The fish's kidneys receive dual blood supply through the renal arteries and portal veins. When the renal arteries send blood to the glomeruli, high blood pressure in the arteries helps to make glomerular filtrate. The renal portal vein connects to the capillary reticulum and surrounds the renal canal. Blood enters the glomeruli from the capillary blood vessels through the renal portal vein. All blood leaves the renal region through post-cardinal veins, but renal portal circulation is absent in lamprey and hagfish (Cyclostomata).

Excretory Process in Fishes

Vertebrates excrete nitrogenous wastes from the body through the intestines and skin. However, most metabolic wastes are excreted through specialized excretory organs. The glomerulus and bowman capsules act together as ultrafiltration and here the blood is filtered at high pressure. Under the influence of the overall filtration pressure, excretion of fluid flows through the renal ducts as a result of the movement of the long cilia of the neck segment and the cilia of other segment. Most of the sodium (Na + ) and chloride (Cl - ) ions are completely reabsorbed from over-filtration. Most of the glucose is removed by the same process.

In freshwater fish, the kidneys play an important excretory role in removing secondary nitrogenous compounds such as creatine and uric acid from the body, but the gills are the main organ through which major nitrogenous wastes such as ammonia (NH3) and urea are removed from the body. The magnesium (Mg ++ ) and sulfate (SO4 -- ) that enter the intestines of marine fish from water are removed by the kidneys. Other ions such as sodium (Na + ), chloride (Cl - ), potassium (K + ) and calcium (Ca ++ ) ions are also removed. Freshwater teleosts have more urine flow than marine fish. The process of filtration and reabsorption is regulated by different types of hormones.

Urine of freshwater fish have creatine, creatinine and unknown nitrogen compounds that contain some amino acids, a little urea and ammonia. The amount of nitrogen in the urine of freshwater fish is 2-25%. Fish gills emit large amounts of ammonia, and in the case of Cyprinus, it is 56%. The remaining nitrogenous substances are urea and other simple nitrogenous compounds are also excreted through the gills.

The amount of urine in fish depends entirely on the penetration of water into the body surface, gills and oral membranes. Not all fish have the same amount of impermeable mucus. Water circulates 20 times faster in the lamprey (Lampetra) than in the eel (Anguilla), and twice as fast in the body of goldfish (Carassius).

Freshwater fish produce large amounts of urine with a much lower concentration than body fluids. Lamprey produces 15-35% urine of her body weight every day. In freshwater bony fish (osteichthyes), on the other hand, it is account for 5-12%. In the case of freshwater fish, the freezing point of urine is approximately 0.025 0 C but higher levels are rare. However, in the African lung fish (Protopterus) its value has been recorded at 0.09 0 C.

The main function of kidneys of freshwater fish is to secrete water and some nitrogenous compounds. The kidneys also reabsorb sugar and other essential dissolved substances. The body of freshwater fish loses some of the salts that are hypertonic than the surrounding liquid, which is replenished through selective reabsorption through gills.

The multifaceted diffusion of matter from the body of the fish depends on the ratio of the surface of the body to the gills. Small fish with high metabolic demand have larger gill surface area than large fish. Differences in gill surface and body surface are also seen in fish of the same species. The size of the gill surface is very small than the body surface in the lamprey. The composition of urine indirectly depends on the temperature in addition to the amount of water taken through the gills and mouth.

Lamprey (Petromyzon) produces 60 ml of urine per kg body weight daily at a temperature of 20-30 ০ C. On the other hand, at a temperature of 18 0 C, 500 ml / kg of urine is produced daily. This rate of urine production fluctuates between 8-50% of body weight. Freshwater bony fish rarely produce more than 20% of urine by body weight daily, and in terrestrial mammals this amount is 1-5%.

In some freshwater bony fish, invagination is sometimes formed behind the mesonephric duct to preserve urine, called the urinary bladder. Some salts in fish, especially chloride, are removed through urine and mucus. In addition, the gills and mouth lose about the same amount of chloride as other parts of the body. The rate of total chloride loss through urine also varies from fish to fish.

In Lamprey (Petromyzon) and some Salmoninae fish, this ratio is 1: 100, on the other hand, in Cyprinus, it is 1: 35. However, the chlorine filtered in carp is again reabsorbed in the renal ducts. The total amount of chloride lost varies at a significant rate, such as Lamprey (Petromyzon) loses 7 times more chloride than carp (Cyprinus sp).


Kidney: It’s all connected

Yes, your kidneys are caught up in this mess, too. Six percent of SARS patients—and a full quarter of MERS patients—suffered acute renal injury. Studies have shown the novel coronavirus can do the same. It may be a relatively uncommon feature of the disease, but it is a fatal one. Ultimately 91.7 percent of SARS patients with acute renal impairment died, according to a 2005 study in Kidney International.

Like the liver, your kidneys act as a filter your blood. Each kidney is filled with about 800,000 of microscopic distilling units called nephrons. These nephrons have two main components: a filter to clean the blood and a little tubes that return the good stuff back to your body or send the waste down to your bladder as urine.

It’s the kidney tubules that seem to be most affected by these zoonotic coronaviruses. After the SARS outbreak, the WHO reported that the virus was found in kidney tubules, which can become inflamed.

It’s not uncommon to detect a virus in the tubules if it’s in your bloodstream, says Kar Neng Lai, a professor emeritus at the University of Hong Kong and consultant nephrologist at Hong Kong Sanatorium and Hospital. As your kidneys are continuously filtering blood, sometimes the tubular cells can trap the virus and cause a transient, or milder, injury.

That injury could become lethal if the virus penetrates the cells and begins to replicate. But Lai—who was also a member of the first group of researchers reporting on SARS and contributed to the Kidney International study—says there was no evidence that the SARS virus was replicating in the kidney.