Général

La traduction


Traduction traduisible ...

Au cours de la traduction, les protéines sont synthétisées en lisant l'ARNm précédemment produit dans la transcription. La traduction signifie la traduction, et en effet, le code génétique est "traduit" en chaînes de protéines.
L'endroit où ce processus a lieu dans la cellule est le ribosome.
Mais d'abord, regardons de plus près le brin d'ARNm: il se compose d'une longue chaîne de bases. Trois bases consécutives (triplet de base / codon) codent toujours un acide aminé spécifique (quels triplets dont les codes d'acides aminés peuvent être lus dans le codon).
On distingue le codon de départ, les codons normaux et les codons d'arrêt. La traduction commencera toujours au codon de début AUG (triplet de base composé d'adénine, d'uracile et de guanine) et se terminera à l'un des trois codons d'arrêt (UGA, UAA ou UAG).
Les codons "normaux" sont tous les autres triplets de bases qui ne sont ni des codons de démarrage ni d'arrêt et codent chacun pour un acide aminé particulier. En outre, le codon de départ AUG code pour un acide aminé (méthionine) contrairement aux trois codons d'arrêt, qui ne sont vraiment responsables que de la traduction.
La tâche de l'ARNt (ARN de transfert) est de transporter les acides aminés individuels vers le ribosome, puis de les combiner avec un autre acide aminé pour former des chaînes peptidiques.
L'ARNt se compose de plusieurs bras. Un acide aminé se lie à l'un de ces bras, et un anticodon sur le bras opposé correspond au codon de base correspondant de l'ARNm. Exemple: L'ARNt de la méthionine possède l'anticodon UAC; cela correspond uniquement au triplet de base AUG dans l'ARNm. Ainsi, la séquence de base AUG code pour la méthionine, un acide aminé dans l'ARNm.
Il y a beaucoup plus d'ARNt disponibles: chacun des acides aminés a besoin d'un ARNt spécifique pour être délivré au codon correspondant sur l'ARNm. Parce que chaque ARNt n'est responsable que d'un seul acide aminé, correspondant à son anticodon.

Retour au ribosome: Au codon de départ, le premier ARNt est maintenant attaché à l'ARNm (parce que le codon de départ est AUG, le premier ARNt de recuit a donc absorbé l'acide aminé méthionine). Ceci est suivi d'un second ARNt avec un acide aminé spécifique, qui se fixe à côté du premier ARNt. Une liaison peptidique permet de lier les deux acides aminés adjacents. En conséquence, le premier ARNt quitte le ribosome sans acide aminé, qui est maintenant à l'extrémité du bras du deuxième ARNt avec son acide aminé.
Le troisième ARNt «vole» avec l'acide aminé spécifique et se fixe à l'ARNm. Le processus est répété jusqu'à ce qu'un triplet de base apparaisse dans l'ARNm qui code pour un codon stop. Pour les codons stop, il n'y a pas d'ARNt appropriés, de sorte que la chaîne peptidique résultante se dissout ensuite.

Codontable ordonné par acides aminés

nombreAminosдurecodon
1méthionineAOÛT (codon d'initiation)
1tryptophaneUGG
2tyrosineUAU UAC
2phénylalanineUUU UUC
2cystéineUGU UGC
2asparagineAAU AAC
2AsparaginsдureGAU GAC
2glutamineCAA CAG
2GlutaminsдureGAA GAG
2histidineCAU CAC
2lysineAAA AAG
3isoleucineAUU AUC AUA
4glycineGGU GGC GGA GGG
4alanineGCU GCC GCA GCG
4valineGUU GUC GUA GUG
4thréonineACU ACC ACA ACG
4prolineCCU CCC CCA CCG
6leucineCUU CUC CUA CUG UUA UUG
6sérineUCU UCC UCA UCG AGU AGC
6arginineCGU CGC CGA CGG AGA AGG
3Pas d'acides aminésUAA UAG UGA (codons stop)