En option

Australopithecus


Australopithèque - ancêtre de l'homme?

la australopithèques sont un genre éteint d'hominidés. Le nom dérive de l'emplacement (Afrique du Sud) du premier fossile de ce genre (latin australis pour "sud" et grec pithekos = "singe"). Le fossile, connu sous le nom de Taung Kid, a été découvert en 1924 dans une carrière près de la ville sud-africaine de Taung. Entre-temps, plus d'une douzaine de découvertes ont été faites en Afrique, dont la majorité en Afrique de l'Est.

L'australopithèque vivait au Pliocène il y a 4 à 2 millions d'années. Avec une taille d'environ 1,2 m et un poids de 35 kg, il appartenait au plus petit genre d'hominidés. Il est probable que l'Homo génal ait émergé des Australopithèques, vraisemblablement par anagénèse. Avec un volume cérébral de 450 à 550 cm³, le cerveau correspondait à environ un tiers de la taille du cerveau de l'Homo sapiens d'aujourd'hui.
L'anatomie de l'australopithèque suggère au moins une locomotion temporaire sur deux jambes. En raison de l'habitat principal dans la forêt et sur les arbres, cependant, la marche verticale peut difficilement avoir été une alternative stable dans le temps. D'après les découvertes fossiles, on sait que les Australopithicinen vivaient principalement dans les forêts et près des rivières. Par conséquent, la locomotion à quatre pattes dans les Australopithèques a peut-être été préférée.
De plus, l'usure de la dentition est en faveur d'un régime à base de plantes à base de feuilles, de racines, de fruits et de noix. Une éventuelle utilisation d'outils n'a pas pu être définitivement prouvée sur la base des fossiles trouvés.
Cependant, il est extrêmement difficile de reconstruire le mode de vie exact des Australopithèques, car les découvertes de fossiles sont extrêmement rares d'une part, et pratiquement aucun squelette complet n'a été trouvé d'autre part. Les conclusions sur le mode de vie se réfèrent à quelques morceaux d'os ou fragments d'os. En outre, le squelette partiel découvert en 1974 d'un Australopithecus afarensis nommé «Lucy», était composé de moins de 40% du squelette d'origine. Néanmoins, il s'agissait de l'une des découvertes les plus efficaces sur le plan médiatique jamais réalisée, simplement en raison de son état de conservation relativement bon et de la quantité d'os.

Les différents types d'australopithèques

A. anamensis: 4,2 - 3,9 millions d'années, Afrique de l'Est, au moins 40+ découvertes
A. afarensis: 3,8 - 2,9 millions d'années, Afrique de l'Est, au moins sept trouvailles
A. africanus: 3,0 - 2,1 millions d'années, Afrique du Sud, au moins quatre trouvailles
A. bahrelghazali: 3,5 - 3,0 millions d'années, Afrique centrale, au moins une découverte
A. garhi: 2,5 - 2,2 millions d'années, Afrique de l'Est, au moins une trouvaille
A. sediba: 2,0 - 1,8 million d'années, Afrique du Sud, au moins deux trouvailles

Caractéristiques: Australopithèque

genre:Australopithecus
nom:lat. 'australis' = sud; Grec «pithekos» = singe
premier enregistrement:1924 à Taung (Afrique du Sud)
période:4 - 2 millions d'années (Pliocène)
hauteur:environ 1,1 m - 1,4 m
poids:environ 30 - 40kg
types:A. anamensis, A. afarensis, A. africanus, A. bahrelghazali, A. garhi, A. sediba
zone de circulation:Afrique de l'Est à l'Afrique du Sud
le volume du cerveau:450 - 550cm³
nourriture:principalement des aliments végétaux
utiliser l'outil:pas encore prouvé
Équipement vertical:Oui, mais seulement temporairement

Vidéo: Australopithecus Evolution (Août 2020).