Autre

Isotope


Qu'est-ce qu'un isotope? Définition et explication au moyen d'un exemple:

Les atomes avec un numéro atomique identique (numéro de proton), mais un nombre différent de neutrons, sont appelés isotope mentionné.
Un exemple pour comprendre, un exemple: Les deux isotopes de l'uranium uranium 235 et uranium 238 ont chacun 92 protons dans leur noyau. Le nombre de protons dans le noyau détermine toujours l'élément chimique de l'atome. Dans le tableau périodique, le nombre de protons de n'importe quel élément peut être facilement lu sur le numéro atomique. Il est identique au numéro atomique, c'est-à-dire au nombre de protons.
235 ou 238 indique le nombre de masse ou le nombre de nucléons. Ce nombre vous indique combien de protons et de neutrons sont dans le noyau. L'uranium 235 a 143 neutrons (calcul d'échantillon: 92 + 143 = 235), l'uranium 238 a 146 neutrons (calcul d'échantillon: 92 + 146 = 238).
Le tout de nouveau à l'aperçu:
Uranium-235 92 protons + 143 neutrons = 235 (nombre de masse)
Uranium-238 92 protons + 146 neutrons = 238 (nombre de masse)
Ce qui devrait ressortir de cet exemple: les isotopes d'une série d'éléments (dans ce cas, l'uranium) sont toujours un seul élément. La particularité est le nombre différent de neutrons! Donc, si vous connaissez l'isotope, vous pouvez facilement calculer le nombre de neutrons correspondant:
Numéro de masse = numéro atomique + numéro de neutron
Bien sûr, non seulement l'élément chimique possède des isotopes de l'uranium. Au total, plus de 3000 isotopes différents sont connus. Chaque élément possède un nombre plus ou moins élevé d'isotopes.

Faits intéressants sur les isotopes:

Le terme isotope est dérivé du grec «isos» pour «égal» et «topos» pour «lieu». Dans le tableau périodique, aucune distinction entre les isotopes des éléments respectifs n'a lieu. Ils sont donc au même endroit dans le tableau périodique, c'est-à-dire leur élément racine.
Fondamentalement, on peut classer les isotopes sur deux niveaux. Ce sont d'une part stable vs instable Isotopes. Les isotopes stables n'ont fondamentalement pas de désintégration radioactive et restent donc sous leur «forme». En revanche, les isotopes instables se décomposent en d'autres isotopes ou éléments, en fonction des demi-vies respectives. La grande majorité des isotopes connus est instable, z.T. les demi-vies ne sont que de quelques secondes.
En outre, les isotopes peuvent toujours être après naturel vs artificiel Isotopes classés. Ces derniers ne sont pratiquement pas observables par nature, c'est-à-dire des considérations purement théoriques ou ont été délibérément provoqués en laboratoire par des scientifiques. Les isotopes pertinents pour l'homme (par ex. 12Carbone) sont presque toujours non radioactifs et donc stables. Sinon, la survie ne serait guère possible si les minuscules composants de nos cellules corporelles se désintègrent en d'autres isotopes avec la libération de rayonnements radioactifs.

Isotopes de l'hydrogène:


Enfin, un bref aperçu des trois isotopes les plus importants de l'hydrogène.
Protium: 99,9% de l'hydrogène global se trouve dans le protium
deutérium: aussi appelé "hydrogène lourd"
tritium: Également appelé «hydrogène super lourd», radioactif
La figure de droite montre la notation dans le cas du deutérium. En haut à gauche est le nombre de masse (nombre de protons + neutrons), en bas à gauche le numéro atomique de l'élément, dans ce cas le 1 pour l'hydrogène (H).